Single speed Peugeot Mont Blanc bleu

Article publié le 6 novembre 2013 par rubrique Galerie et 88860 visites depuis le 01/01/2015

Thierry nous présente sa conversion en singlespeed du vélo de course Peugeot Mont Blanc de son père, il nous raconte.

Bonjour Thierry, d’où vient ton vélo ?
C’est le Peugeot Mont Blanc que mon père m’a offert pour les 18 ans en 1988. J’ai beaucoup roulé sur route avec à l’époque, c’était un bon vélo de course pour ça. Je faisais régulièrement des sorties entre 60 et 100 km et au milieu des années 90, je l’ai équipé de Rigida DP 18 et de pédales auto Shimano. Puis je suis passé à d’autres sports même si je continuais à rouler avec pour le cardio.

Pourquoi le convertir en singlespeed ?
Depuis 10 ans environ, il dormait dans la cave de notre résidence secondaire. Cet été, j’ai eu envie de lui donner une seconde jeunesse en le transformant en singlespeed, comme j’habite à Paris, je souhaite éviter les bouchons et les transports en commun bondés. Et Paris est une si jolie ville!

Ok, comment c’est passé la conversion ?
Je maîtrise pas mal la mécanique vélo pour avoir toujours entretenu moi-même pour mes bikes depuis l’adolescence. Je n’ai donc eu aucun mal à le démonter et à le remettre en état : dégraissage, regraissage, nettoyage, réglages, etc. Des étriers de freins en passant par la colonne de direction et au boitier de pédalier. Le remontage fut un réel bonheur et sans aucune galère.

Et au niveau des pièces ?
L’objectif était de garder le plus possible le vélo dans son jus. Donc pas de retouches de peinture et encore moins de nouvelle peinture. Et conserver aussi un maximum de pièces d’origine. J’ai donc gardé le pédalier en 42 (plateau et manivelles), les étriers de frein, le cintre que j’ai coupé et retourné et ainsi transformé en bullhorn.
Je lui ai offert une selle neuve, une guidoline neuve, des manettes de frein de VTT Décathlon en No Name, de nouvelles pédales et des pneus Michelin neufs à flancs bleus. J’ai conservé les DP 18 avec simplement une roue libre. Pas de souci pour aligner le plateau avec le pignon.
Donc pour un peu moins de 120 € de pièces j’ai un vélo neuf. Depuis les photos, j’ai refait la guidoline car je m’étais loupé et n’étais donc pas satisfait du résultat et j’ai viré les catadioptres des pédales.

Heureux ?
Depuis j’ai roulé avec lui dans Paris et il est super agréable. J’ai réglé la position de conduite aux petits oignons et je pédale rond et efficace avec. Le rapport de 42 x 16 me permet de passer partout sans réels efforts et à la relance ça envoie. Marrant de déposer les vélib!

Merci Thierry et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , ,

11 Responses

  1. Magnifique conversion, félicitations, quelle belle monture!

  2. Une belle conversion. Efficace et pas bling bling. Top!

  3. Paris est une si jolie ville, ton Peugeot est un si joli vélo 🙂 .
    Pas de pédales auto..quoiqu’un peu plus restrictif au niveau des chaussures.

  4. On a le même vélo à quelques pièces près ! Dommage pour les deux frein, ça fait un peu « lourd » sur le guidon. Très beau vélo en tout cas !

  5. Merci pour les compliments.
    Pour les freins je suis d’accord mais comme je roule à Paris, je trouve ça plus sûr.
    Pour info, depuis je m’en suis monté un deuxième, toujours un Peugeot mais en tubes Reynolds et dans le même esprit. Comme ça j’ai celui-ci pour rouler en province et le nouveau à Paris.

  6. Top simple et efficace , juste une critique baisse ton cintre parce que la on dirait un taureau .

  7. belle monture! bravo et quel plaisir pour toi de rouler sur ce vélo avec toute son histoire. belle conversion en tout cas. bon ride

  8. Oui c’est vrai. Merci. Ce sera fait aux prochaines vacances car là il est dans le sud.

  9. « on dirait un taureau » … dont le nom _bullhorn_
    };-)

  10. Tiens un confrere, j’ai exactement le meme cadre de la meme couleur, le mien a des jantes oranges, pour faire le rappel avec la déco du velo, mais ca fait plaisir de voir une autre config de ce cadre ! Cool !

  11. C’est amusant parce que j’ai effectivement hésité à changer les roues pour des oranges et pour la même raison que toi. Finalement j’ai gardé celles qu’il y avait sur le vélo car j’étais dans l’esprit de conserver le maximum de pièces d’origine. En revanche sur le nouveau (modèle Ventoux de 86 avec fourche chromée) j’ai mis des roues blanches mais toujours avec des pneus à flancs bleus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1