Pignon fixe black white red !

Article publié le 13 août 2013 par rubrique Galerie et 36270 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous raconte toute l’histoire de ce vélo de course transforméfixie, en partant de l’idée d’origine à la réalisation, étapes par étapes.

Bonjour, comment t’est venue l’idée de monter un pignon fixe ?
M’intéressant et pratiquant le vélo de route lors de mon temps libre, je surfe de manière anodine sur des images de vélo, le regard un peu dans le vide, il y a de cela 6 mois. Et là, je tombe sur cette image Google d’un vélo tout droit sorti de l’espace. Des hautes jantes profilées, une harmonie de couleur super cohérente, pas de logo, pas de pub, juste un guidon, une potence, un cadre, une selle et sa tige, des roues, un pédalier et une chaine. Qu’est-ce donc ? En fait, j’étais tombé sur le site fixie-singlspeed. Et là, tel un libéré de peine de longue date, je passe les deux mois suivants à me mettre à la page. Pignon fixe / guidoline / jantes à bâton / patins de frein customisés / skid / etc… je fais le grand saut vers l’océan du pignon fixe. J’en viens donc à cette conclusion : je vais me confectionner mon fixie, je vais l’imaginer dans ma tête et transformer cette image en vélo de l’espace.

Quel type de fixie voulais tu te monter ?
Comme je veux rester dans l’esprit du fixie j’en viens à deux impératifs dans mon cahier des charges : le meilleur rapport qualité/prix et le maximum de travail fait avec ma tête et mes mains.

Ou as tu trouvé les différentes pièces de ton vélo ?
Je mets ensuite deux bons mois pour trouver un cadre pas cher à la bonne taille avec des pattes compatible. L’achat de ce vélo est vraiment une histoire dans le récit : je chine depuis quelques semaines au marché aux puces de Vaulx-en-Velin près de Lyon. Rien d’intéressant et je commence à me dire que ces gens sur LeBonCoin, ils arriveront à leurs fins en me survendant un cadre 90€. ET là, en repartant, je paie un sandwich merguez à mon fils. Pile en face du stand, un superbe vélo Mercier, fin des années 70-début des années 80, exactement la base sur laquelle je veux travailler, cadenassé au grillage d’entrée. J’attends alors le proprio, une personne d’un certain âge dont le vélo est le moyen de transport pour faire son petit marché. Je lui demande si son vélo est à vendre, il me rétorque que si je suis là, que je vois son vélo par hasard alors que j’en cherchais un, c’est que je dois le prendre, même gratuitement. Touché par le geste, je refuse, je lui demande combien il l’a acheté, 20€ à ces mêmes puces il y a deux ans. 30€ plus tard, je le remercie vivement, je le vois prendre le bus, moi le vélo.

Qu’as tu fais sur le cadre ?
Je commence à travailler le cadre, il est parfait. Je fais sauter à la disqueuse tous les passages de câble possibles, il faut que ce soit é-pu-rer. Enfin, le boîtier de pédalier est indémontable avec mes outils, fraîchement achetés à droite à gauche! Je me résous à chercher un cyclo pas loin de chez moi, et sur Lyon, je tombe sur Lyon Cycle Chic, mes futurs acolytes. Là, mon projet trouve une oreille attentive, experte sur les difficultés que je rencontre. On me propose alors de m’assister pour le démontage du boîtier de pédalier. J’opte alors pour une peinture professionnelle, noire mate, chez une connaissance du cyclo. Viens alors le dilemme de la roue à bâton. Elle donne un style au vélo, mais un coup au budget. Je fouine, je fouine, et finalement, cette roue à bâton, mais pas en carbone, qui me rappelle étrangement mes roues de bmx étant petit, à peine plus cher que des roues à rayons mais nettement moins chères que des roues en carbone feront par-fai-te-ment l’affaire.

Et pour les roues ?
L’image du vélo que je me suis faite dans ma tête 3 mois plus tôt fut celle-ci : une roue à bâton à l’avant, blanche, un cadre noir mat, une roue profilée à l’arrière blanche, un pédalier blanc, des pneus rouges et une guidoline rouge sur un guidon bullhorn.

Et pour le reste ?
Lyon Cycle Chic me conseille sur les différentes pièces, je choisis de garder la selle d’origine et sa tige de selle, une Turbo aux couleurs des anneaux olympiques, que je rénove. Roues à part, je choisis mes pièces détachées chez mon cyclo. Voilà, c’est l’histoire de mon fixie. Là où je suis vraiment content, c’est lorsque je me dis que ce vélo n’existait que dans ma tête, correspondait probablement à une particule chimique de mon cerveau et qu’après travail et acharnement, c’est un vélo unique, que moi seul possède. Mes trajets domicile-travail sont un régal. Enfin, je me réjouis aussi de l’image véhiculée : loin du classique « bobo parisien », c’est un banlieusard de Lyon, duquel on se méfierait qu’il nous vole notre vélo, qui a l’air de s’éclater avec son vélo de l’espace.

Il reste un point que je souhaiterais aborder, je n’ai jamais essayé de pignon fixe avant de monter sur le mien, une fois finalisé. J’ai voulu prendre ce risque car l’esprit du pignon fixe, m’a plus avant tout. L’impression que j’en ai aujourd’hui, c’est de faire corps avec le vélo. Ce n’est pas un moyen de locomotion, comme peut l’être un vélo classique ou une voiture. C’est un prolongement du corps. C’est en tout cas la sensation qu’il me procure.

Merci et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

22 Responses

  1. Je trouve ton vélo vraiment superbe mais quel est ton ratio ?

  2. Beau massacre d’un vélo encore en bon état.
    si le petit papy savait ca…

  3. Je te remercie, c’est un ratio polyvalent, 2,6 – 42/16. L’imaginer puis le matérialiser a été génial

  4. Il n’était en si bon état que cela tu sais. Beaucoup de rouille, pédalier presque hors d’usage, …
    Et offrir une seconde jeunesse à ce vélo,certes sous une autre forme, peut éventuellement permettre à beaucoup d’autres vélos végétant dans les garages de nos aînés d’à nouveau goûter du bitume.

  5. C’est clair…

  6. Super vélo!!!! Belle armonie des couleur….pas de regret à avoir pour l’ancien vélo bleu qui t’as servi de base, franchement le résultat est top 😉

    Bon ride

  7. « loin du classique « bobo parisien », c’est un banlieusard de Lyon, duquel on se méfierait qu’il nous vole notre vélo, qui a l’air de s’éclater avec son vélo de l’espace. »

    Bonjour les clichés…

    Chouette vélo, sinon.

  8. Pas vraiment d’accord sur le terme « massacre »… Ok le vélo a été tout démonté et il a coupé tout ce qui dépasse et il l’a repeint en noirmat’, mais tout cela à l’air d’avoir été fait proprement! Ensuite les gouts et les couleurs, c’est propre à chacun…

  9. Très belle réalisation, je suis moi-même en train de convertir un vieux vélo, et on m’a conseillé de changer le boîtier de pédalier ( info ou intox !), du coup je voulais savoir si tu avais gardé le boîtier d’origine ? merci

  10. Magnifique travail Oualid ! 😉

  11. C’est justement cela que je sous-entends,pas de clichés!
    Merci pour le compliment

  12. Cool un nouveau fixé lyonnais! Chouette fixe! 🙂
    Viens rouler avec nous, le jeudi rendez-vous 19h30 aux terreaux! A plus!

  13. beau travail pour un résultat super efficace! suis complètement d’accord avec toi sur la philosophie concernant le « recyclage » d’antiques montures sauvées de la déchetterie…encore bravo et bon ride .

  14. Merci à toi!

  15. Merci,rendez-vous pris!

  16. Merci pour ton commentaire- en effet,à chaque fois que j’utilise mon fixie,savoir que ce vélo a connu une autre époque me procure beaucoup de satisfaction

  17. Merci à toi. Non je ne l’ai pas grfé car en très mauvais état et quasi indémontable. Le filetage a été entièrement refait afin de fixer un boîtier de pédalier plus conventionnel et plus propre. Bon courage!

  18. Salut Oualid, superbe monture que tu as là!!
    Je voulais savoir, c’est dans ta boutique que tu as trouvé ta roue avant?
    Et est il indiscret de te demander a combien t’es revenu cette beauté?

  19. Salut et merci!
    Non, j’ai trouvé cette roue sur le net, chez un fabricant italien. Mais je crois qu’elles sont maintenant disponibles sur certains sites connus de pièces détachées de fixie.
    J’en ai eu pour une centaine d’euros pour cette roue à peu près.

  20. Salut,
    Tu as mis quel modèle de frein ? Efficacité ?
    Ben au final si, c’est un moyen de locomotion, certes moins polyvalent.
    Bon Ride.

  21. Magnifique j’espère pouvoir faire la même avec le mien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1