Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Article publié le 16 mai 2016 par rubrique Galerie, Velo du mois et 38310 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous présente aujourd’hui sa transformation d’un vélo de course Peugeot en un singlespeed par rétropédalage, en hommage à son grand-père.

Bonjour Jean-Claude, comment commence l’histoire de ce vélo ?
Bonjour à tous, j’avais décidé de transformer le vieux Peugeot (30 ans) de mon père en singlespeed. Je suis un cycliste chevronné et passionné ! J’ai un vélo de route, un VTT et un vélo de chrono. La rencontre avec un ami fou de fixie et singlespeed m’avait, cet été, donné envie d’en monter un sachant que j’ai déjà monté un vélo de chrono de A à Z et ça ne m’a pas posé de problème). Le décès de mon père m’a convaincu de le faire rapidement. C’est même devenu une obsession.

C’est un beau début d’histoire, qu’as tu fais par la suite ?
j’ai récupéré son vélo et j’ai tout bouclé en une vingtaine d’heures réparties sur une dizaine de jours :
– démontage 2h00
– décapage et suppression des passages de câbles et pattes de dérailleurs 5h00
– nettoyage et polissage des pièces conservées 2h00
– peinture d’apprêt 1h00
– peinture définitive 3h00
– autocollants 1h00
– démontage, nettoyage et graissage de la selle 3h00
– remontage pièces anciennes et nouvelles 2h00
– fabrication et habillage cuir 3h00.

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Pas trop de soucis durant toutes ces étapes ?
Oui, quelques galères sont venues perturber mon enthousiasme, notamment le décapage qui a été très, très difficile à réaliser : le décapant chimique n’a pas marché et la brosse métallique, la toile émeri et l’huile de coude l’ont remplacé ! La reprise de la vieille selle Brooks n’a pas été simple non plus mais le résultat est satisfaisant. La peinture à la bombe n’est pas parfaite, mais passe quand même. Ma femme m’a découpé des lettres et un logo Peugeot récupéré sur le net, pour la décoration finale. Enfin j’ai découpé et troué une bande de cuir que j’ai fixée au cadre et au guidon avec un lacet, auparavant trempé dans du café puisque je n’avais pas trouvé autre chose que du blanc dans les grandes longueurs. La tension de la chaîne a été elle aussi un peu compliquée du fait de la forme de la patte arrière. Le montage a été relativement simple, sauf peut-être la roue à rétropédalage, qui n’est pas tout à fait centrée, probablement à cause d’une petite déformation du cadre que je n’ai vu qu’après peinture.

Tu es satisfait du résultat ?
Oui et j’envisage d’ores et déjà de monter un fixie à ma femme et un autre pour moi, à condition de trouver un vélo des années 1900-1910.

Merci, et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Peugeot Gold Edition de 1986 devenu singlespeed à rétropédalage

Tags : , , , , , ,

8 Responses

  1. Il était beau pourtant

  2. Le Peugeot initial était juste MAGNIFIQUE !

  3. Vraiment bien fait, vraie vrai que le initial été magnifique, mais la nouvelle version la dépasse elle est superbe, bon boulot félicitations

  4. beau boulot, c’est un chouette projet personnel, si le vélo roule encore c’est le principal !
    pour le positionnement de la roue arrière, ça doit plutôt être du au fait que le cadre était prévu pour accueillir une cassette avec vitesses.
    @+ Thibault

  5. L’art et la manière de massacrer un beau vélo !
    Je ne critique pas le fait de se monter un vélo à sa manière, surtout quand le résultat est assez soigné, mais on devrait choisir une base plus banale et/ou très attaquée par la corrosion.
    Le Gold Spécial est un modèle qui vaut surtout pour sa rareté et par ton « travail » il y en a un de moins.

  6. Tu as fait un travail intéressant mais tu aurais du te renseigner sur la valeur de ton vélo.
    La série des vélos Gold de chez Peugeot était une série très limitée sortie pour les 100 ans de la marque en 1986.
    Il n’y avait eu que 300 exemplaires de ce vélo qui ont été mis dans le commerce. Tu aurais pu en tirer un prix assez conséquent en le vendant à un colletioneur et tu aurais pu t’acheter un très beau fixie tout neuf
    Pour faire un fixie prenez des vélos qui ont été fabriqués à des milliers d’exemplaires et que vous acheterez 50 euro dans un vide grenier

  7. Petit complément d’info
    Sur le Gold, le pédalier, les 2 dérailleurs, les poignées de frein et la guidoline n’étaient plus d’origine mais tout ceci était très facile à trouver
    Si vous avez la chance d’avoir un vélo rare ( comme celui-ci ) ou un Peugeot PX 10 tout Reynolds par pitié n’ en faite pas un pignon fixe

  8. Bonjour,

    très belle réalisation ! aurais tu les références de la peinture creme que tu as utilisé, car c’est exactement ce que je cherche aussi.

    merci bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1