Le vélo en mode fixie sans frein est il dans l’illégalité ?

Article publié le 23 novembre 2015 par rubrique News et 52280 visites depuis le 01/01/2015

Nous sommes toujours aussi nombreux à rouler avec nos vélos en position fixie ou pignon fixe, au jour d’aujourd’hui sommes-nous dans l’illégalité ?

Coté législation, qu’en est-il de notre pratique en France et ailleurs au niveau législatif. Nous vous en avions déjà parlé dans cet article « RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION POUR LES VÉLOS » mais il est toujours bon de rappeler les choses. Pour rappel, nous parlons ici de la conduite fixie sans frein à l’arrière et à l’avant, et c’est là que les autorités nous considèrent comme dangereux. Ce qu’ils oublient c’est que freiner on peut le faire, il suffit en effet d’arrêter de pédaler ou de bloquer les pédales.

En France vous devez automatiquement rouler avec un avertisseur sonore (Art. 313-33), un phare à l’avant et à l’arrière (Art. 313-4 et 313-5), des bandes réfléchissantes et être muni de deux dispositifs de freinage efficaces (Art. 315-3). Dans la vraie vie, il est rare de voir n’importe quel vélo circuler avec tout cela qu’on soit en fixie, singlespeed ou autre. On peut donc dire que l’on est légalement légal avec un frein à l’avant et en expliquant comment on freine à l’arrière.

Chez nos amis étrangers, c’est la même histoire en Allemagne, au Danemark et en Hollande et surtout à Berlin où vous pouvez vite vous prendre une amende par les policiers. En Angleterre pas de problème quand vous rouler brakeless, pour eux notre manière de freiner est légal donc pas besoin de frein à l’arrière ou à l’avant.

Tags : , , , , , ,

9 Responses

  1. Il faut pas exagérer non plus, il est clair qu’un freinage en skid ou skip ou d' »arrêter de pédaler » est un freinage nettement moins efficace qu’un levier de frein bien réglé, même de la part d’un pro du fixie. Après je suis d’accord qu’un fixie brakeless dans les mains de qqn qui roule depuis des années est moins dangereux qu’un vélo électrique muni de leviers de freins qui monte facilement à 50km/h roulé par un pelo qui n’a jamais vraiment su faire du vélo correctement.
    Mais aujourd’hui, avec les fixies qui sont la mode, on va retrouver des pelos qui n’ont jamais vraiment su faire du vélo conduisant un fixie brakeless… bonjour les dégats.

  2. Et bien moi je pense que ne pas avoir de frein permet d’avoir une attitude vraiment plus sécurisante sur un vélo. On va être deux fois plus attentif à ce qu’il se passe devant et derrière nous ! On anticipe beaucoup plus, ce qui laisse une fenêtre bien plus étroite aux imprévus. La concentration est maximum.
    Et puis mes deux systèmes de freinage je les ai en permanence avec moi sur le vélo: ce sont mes cuisses !
    Commençons plutôt par rendre le casque obligatoire avant de faire croire aux cyclistes que leur sécurité est assurée par des systèmes mécaniques jamais règlés correctement et qui réagissent différemment selon les intempéries.

  3. oui effectivement,mais en y regardant de plus pret ,certain deux roues motorisés sont bien plus dangereux,et moin controlés que nos bicycles pas la meme vitesse…..quant aux voitures malgrès le controle technique
    ca laisse à désirer

    pour moi tout n’est qu’une question de qui roule sur quo,il faut etre conscient de l’engin sur lequel on circule!

  4. « On va être deux fois plus attentif à ce qu’il se passe devant et derrière nous ! On anticipe beaucoup plus, ce qui laisse une fenêtre bien plus étroite aux imprévus ».
    Je suis surpris de lire ça de la part de quelqu’un qui doit sûrement être un habitué de trajets en ville. Tu as beau être le plus attentif et concentré du monde, tu ne peut pas l’être pour les autres. Les imprévus il y en aura toujours, et le jour où tu va devoir freiner sec, tu fera ton skid et te retrouvera inexorablement sous les roues du 33 tonnes que tu aura vu mais que lui ne t’aura pas vu. Rouler en ville breakless est dangereux, au même titre que sans casque. Après, j’ai aucun soucis avec ceux qui assument, mais faut arrêter de dire qu’on est plus en sécurité en breakless en avançant le fait qu’on est plus « concentré ».

  5. Attention, je n’ai jamais dit que l’on était plus en sécurité en breakless !
    Flying Dutchman interprète ce que je n’ai pas dit.
    J’ai juste insisté sur le fait d’être deux fois plus attentif à la circulation, aux piétons et aux portières qui s’ouvrent quand tu remontes une file au feu rouge, par exemple…
    Et puis comme il n’existe pas de contrôle technique sur les vélos, je veux bien faire le test de la distance de freinage avec des cyclistes urbains pris sur le tas. Y a fort à parier que 5 biclous sur 10 n’auront pas les freins correctement règlés et que je m’arrêterai bien avant eux. Pari lancé !
    Faut savoir que le skid, ça se dose. Si tu restes sur l’avant du vélo, tu fais durer le plaisir de la glisse, mais si tu dois freiner au plus court, alors tu te rassois sur ta selle.
    Mon but ici n’est pas d’inciter les gens à quitter les freins.
    Je veux juste dire que ça me responsabilise un peu plus voilà tout…

  6. Pas plus tard que ce matin, j’ai vu un coursier se prendre l’arrière d’un véhicule qui n’était certes pas très bien placé mais, au vu des embouteillages, pouvait pas tellement être ailleurs. Ce coursier devait certainement avoir de l’expérience, il avait l’air vraiment très concentré et attentif à la circulation, froncement de sourcil et regard perçant à l’appui, mais il était clippé et brakeless… un petit coup de frein sur un levier existant aurait pu empêcher bien des désagréments. Il a fini parterre, le genou en sang, plus de peur que de mal, et de la casse finalement plus du côté de la voiture. Mais, fort heureusement, accident à petite cinétique, 20km/h tout au plus… je te laisse imaginer à 50km/h.
    Mais bon, roulez jeunesse, en brakeless c’est mieux a dit tonton.
    J’interprète peut-être, mais en lisant tes propos, je vois difficilement comment on peut les interpréter différemment.
    Au plaisir de te relire.

  7. En fait il faut arrêter de raisonner en terme de : le véhicule sans frein est moins dangereux dans les mains d’un expert que le véhicule réglementaire dans les mains d’un inexpérimenté. Là on parle de lois. On est en conformité ou pas. Point. Après, d’un strict point de vue mécanique, le seul frein efficace est le frein avant. Le frein arrière ne sert qu’à stabiliser et certainement pas à faire un arrêt court. C’est dû au fait que lorsque vous freinez, les masses se ruent sur l’avant, elles décollent la roue arrière et par conséquent diminuent les frottements et donc la capacité à s’arrêter. Et plus vous êtes lourd, pire c’est. Le skiddy ne sert pas à s’arrêter mais à contrôler un vélo dont le rider passe son temps à anticiper pour ne pas avoir à s’arrêter. Sur route mouillée ça ne sert à rien d’autre qu’à se casser la gueule. Ce qui est débile dans la loi c’est d’exiger une paire de freins alors qu’un bon frein avant suffit à s’arrêter. Mais la loi en l’état met la plupart d’entre nous hors-la-loi. Notez que pour un flic, si le vélo a deux frein même s’ils ne fonctionnent pas, vous rentrez dans les clous.

  8. Ok alors parlons de la loi : Un système de freinage efficace ! Voilà je pense que c’est dit 🙂
    Freiner en skid c’est quand même freiner sans frein !

    Maintenant je vais dire ce que je pense…
    Je ne parlerais pas de l’inconscient qui roule « brakeless » parce-que « lui, il gère mieux que les autres avec un frein avant qui, eux,gèrent déjà mieux que ceux avec des freins » !
    Bon alors puisque vous êtes tous des DIEUX du skid, prenons le problème à l’envers :

    Toi t’es tranquille en train de remonter Richard Lenoir et puis c’est le marché alors bon, t’es sur la route. (Puis de toute façon la voie de vélo c’est nul, c’est plein de verre et les cyclistes sont trop lents, et les piétons pensent que c’est un petit chemin…). Donc bon c’est peut-être pas le marché mais t’es sur la route et du coup tu te colles sur la droite parce-que même un Dieu du Skid il est pas à 35km/h tout le temps ( Encore que si tu grilles les feux…)
    ET BIM ! un mec ouvre sa portière tranquilou ! Alors vas y skid bien ! au passage te déporte pas sur la droite et puis si t’a un pote Dieu du Skid derrière toi, demandes lui de prendre une photo pendant le sien !

    Bon ça c’est vraiment le cliché: Suppose qu’un piéton décide de traverser en dehors des clous parceque « de toute façon les voitures elles avancent pas alors le piéton va pas aller jusqu’au passage piéton parceque lui c’est le Dieu du Trottoir… ( On l’a tous fait à Paris ! ) Sauf que :
    1) Toi, t’es un Dieu du skid alors personne t’arrête et surtout pas la circulation !
    2) Lui, il passe entre une voiture et une camionnette et comme elle fait bien 2m10 de haut pour 3m20 de long et 2m20 de large: Le piéton il s’imagine pas que t’es là et en plus (CON DE PIÉTON !) il te voit pas non plus !!!
    3) A cause de la dite « camionnette » bah tu le vois pas non plus le piéton même si t’as les lentilles du mec dans la série « the sentinel » et tu te faufiles tranquillement dans ton couloir de 80cm avec les sens affûtés de la mangouste mais…

    BIIIIIIIIMMMMM Le piéton apparait alors tu skid ! (Normal quoi…) et puis le Piéton, il mérite peut être de les avoir tes bullhorns sans freins dans le foie ! Mais toi tu mérites pas un peu de te vautrer comme un flan entre les voitures et le trottoir ? Il te reste sans doute la satisfaction de savoir qu’avant de le dégommer, le piéton se sera demandé si quand tu t’es redressé sur ton guidon, la tête penchée vers lui, c’était pour lui faire un bisou ? (Le piéton n’a aucune notion de skid lui…)
    Ok parfois t’es pas sur la droite et tu bourres à gauche de la chaussée ( t’es un Dieu mec !).
    Tu reprends les même principes… Un mec gare sa voiture ou ferme son coffre et fait le tour de sa bagnole… un scooter ou une moto fait une marche arrière pour descendre sur la chaussée et comme t’es à gauche mais que sur ta droite bah y a une voiture que t’essayais de doubler…
    BIIIIIIIIIMMMM tu skid direct jusqu’à l’hosto !
    Bon d’accord, le coup du mec qui se jette sur la chaussée c’est facile: Je l’ai surement inventé et ça n’arrive sans doute jamais. N’empêche on en parle parfois.

    https://www.youtube.com/watch?v=Ao0cfFaNV74&feature=iv&src_vid=z_gW6xFG3Z0&annotation_id=annotation_713606

    Alors même avec un casque intégral ( Oui je sais les Dieux qui ne tombent jamais n’ont vraiment AUCUN intérêt à porter un casque…) quand quelqu’un s’arrête net devant toi pour probablement les même raisons que citées plus haut ou juste parce-que « bon » :

    BIIIIIIIIMMMMMM « Skid la dedans je suis pas ta mère » !

    https://www.youtube.com/watch?v=fiMWlvSfcQ0

    ( Et lui il est Brakeless alors je suis FAN…)

    Donc bon je vais pas faire la liste de toute les possibilités mais autant on peut être Dieu sur un deux roues non motorisé autant on est clairement entouré de lemmings !

    Donc t’es gentil mais avec ton frein avant ça sert à rien de te lever sur tes pédales pour skider si t’es à plus de 20km/h et que tu as moins de 15m : La physique et la force centrifuge vont gentiment te lever de ta selle !

    Donc je sais pas si c’est parce-qu’au moment de la chute les mecs sont strappés/sanglés/lockés/etc qu’ils disent ne faire qu’un avec leur vélos mais sans déconner même sur un fixie si t’aime vraiment le coté centaure du deux roues tu peux mettre deux freins et au pire juste un !

    Enfin si on reprend l’aspect légal, dire qu’on sait freiner sans les mains ou avec les dents en vélo quand on a pas de frein à l’arrière, c’est un peu comme dire qu’on peut s’arrêter grâce aux poteaux en Roller ou grâce à la voiture de devant en voiture voire les poings avec le nez au kung fu : C’est juste débile…

    Ps : J’ai rien contre les gens qui aiment prendre des risques qui roulent sans freins ou sans casque ou sur une jambe les yeux bandés mais je trouve ça grave de dire aux autres que c’est sans danger quand en fait ça l’est !
    Bisous et bonne nuit !

  9. Faut arrêter le délire sur la sécurité. Dans les deux vidéos, même avec des freins classiques ils auraient dégusté. Je roule en brakeless depuis presque 2 ans sans accident (on peut donc aussi qualifier ça de breakless \o/). Je me suis fait quelques frayeurs, mais je roule de façon attentive globalement (je suis humain, il m’arrive de faire des trucs cons). Evidemment que c’est plus risqué que de rouler avec deux freins, mais rouler en vélo est bien plus dangereux que de marcher et prendre le métro. Dans ce cas pourquoi ne pas se contenter de marcher finalement si le seul mètre étalon est la sécurité ?

    Parce que la pratique du vélo est aussi un plaisir, un loisir, et que le fixe brakeless m’apporte ce dont j’ai besoin à titre personnel, sans chercher à en faire une religion pour les autres.

    Dans la foulée on peut interdire les skates de street avec des roues de moins de 60 mm qui se bloquent sur les petits cailloux (DANGER !), les longboards trop lourds parce qu’ils sont difficiles à arrêter (DANGER), et on fera tous de la trottinette à 3 roues, avec frein, pour être stables et sécurisés. Et avec un permis de rider !

    Bref, tout ça c’est des conneries. Malgré le nombre de vélos en augmentation constante (et donc proportionnellement de fixes brakeless), on ne compte pas une augmentation des morts dans les rues de Paris. Statistiquement, on parle de 1 à 3 morts cycliste en vélo dans la capitale par an, et le dernier en date était une personne sur un Velib écrabouillée par une benne qui ne l’a pas vu dans son angle mort. Plus il y a de vélo dans une ville (brakeless ou pas), moins il y a de morts car les voitures sont davantage vigilante.

    Et puis pour le casque, c’est également un choix personnel. Moi ça m’emmerde de me le trimballer. Aux Pays-bas il n’y a pas de casques. Et en France, certes cela doit sauver des vies, mais pas de façon spectaculaire comme la ceinture dans une voiture. Il y aura toujours des morts. Il est important d’expliquer aux gens les risques, de faire de la prévention, d’éduquer les comportements. Mais par pitié, laissons les gens pratiquer le vélo comme ils le veulent… Ne cherchons pas le risque 0, il n’existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1