Vélo de course Peugeot PR10 devenu singlespeed

Article publié le 20 juillet 2015 par rubrique Galerie, Velo du mois et 98510 visites depuis le 01/01/2015

Tanguy nous présente aujourd’hui la transformation de son vieux vélo de course Peugeot PR10 en vélo singlespeed moderne rouge et blanc.

Bonjour Tanguy, comment commence l’histoire de ton vélo ?
Le Peugeot PR10 gris de mon père traînait dans le garage depuis des années, il était coincé entre le mur et la table de ping-pong et cela me taquinait de le transformer en singlespeed. En voyant tous ces beaux vélos bien sympas rouler dans Paris, je m’y suis collé, le ramenant de Bretagne à Pantin en TGV.

Qu’as-tu fais comme modifications ?
J’ai commencé à envahir le salon et par tout démonter (merci Mioara pour sa compréhension), j’ai un peu galéré à enlever les manivelles n’ayant pas d’extracteur, mais un coup de chalumeau (enfin plutôt un mini réchaud de randonnée) et le tour était joué. Le cadre étant un peu rouillé, je l’ai fait décaper et repeindre en RAL5000 (en mémoire de mon père, sa couleur préférée). Puis j’ai dégraissé, nettoyé et poli toutes les pièces, ensuite j’ai commencé à tout remonter, le but étant de garder le maximum de pièces d’origine.

Et concernant le passage en singlespeed ?
Lors du passage en mono-vitesse, j’ai gardé le petit plateau de 42 dents et ne sachant que faire du grand plateau, j’ai coupé et limé toutes les dents afin de ne pas dénaturer esthétiquement l’ensemble manivelles et plateaux. J’ai également coupé le cintre d’origine, je l’ai retourné dans la potence pour lui donner un look plus dynamique en forme de bullhorn.

Tu as fait toi-même les parties en cuit ?
Oui j’étais à Istanbul le mois dernier, j’ai trouvé au grand bazar, entre vendeur de tissus et de sacs à main, des morceaux de cuir beige, qui m’ont servis à rénover la selle existante noire et à me faire ma propre guidoline lacée. Et pour finir j’ai eu du mal à trouver des rivets d’origine pour fixer la plaque Peugeot à l’avant, en les fabriquant avec une tige en inox, il a retrouvé son identité ! Il me faut juste maintenant trouver des bouchons de manivelles pour le finir. Je pense qu’entre le décapage/peinture du cadre, chambres à air + pneus, leviers de freins, gaine, câbles, patins de frein, pignon de 16 et une nouvelle chaîne, j’ai dû en avoir pour max 150€.

Tu es satisfait du résultat ?
Je roulais avant avec un vieux porteur Lapierre fatigué, bruyant. Quelle différence de rouler aujourd’hui avec ce nouveau vélo rapide et sans aucun bruit, j’y ai d’ailleurs rajouté une sonnette pour plus de sécurité, ainsi qu’un casque. Je n’ai plus qu’une envie en refaire un autre et coup de bol, Marius mon voisin m’a donné l’autre jour un vieux Motobécane femme, à suivre.

Merci Tanguy, et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Vélo de course Peugeot PR10 devenu singlespeed

Vélo de course Peugeot PR10 devenu singlespeed

velo-course-peugeot-pr10-singlespeed-3

Vélo de course Peugeot PR10 devenu singlespeed

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

6 Responses

  1. Superbe, l’idée de limer les dents du grand plateau… je ne connaissais pas, juste génial !

  2. Très beau vélo ! J’ai juste une question, quelles sont les poignées de frein (et si elles ont été trouvées sur internet, où ?). Pour ma part je vise les promax 249a, qu’on retrouve sur quelques vélos montés de marques de fixie/single-speed, mais à part sur alibaba aucun moyen de les acheter (délai de livraison long…), je reste donc preneur à d’autres alternatives ! Merci

  3. Bonjour, Merci pour ton commentaire !! les leviers de frein sont des Dia-Compe, à 14€ les 2 que j’ai trouve dans une boutique à Paris… bonne journée !

  4. merci 😉

  5. Salut Tanguy, j’aime beaucoup ton velo. Surtout l’idée de couper les dents du grand plateau et de les limer ! Pourrais tu me dire comment tu as fait et avec quels outils ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1