Transformation d’un vélo de course Gitane en singlespeed

Article publié le 12 juillet 2017 par rubrique Galerie et 24440 visites depuis le 01/01/2015

Julien, notre internaute du jour, nous présente son montage d’un singlespeed, sur la base d’un vélo de course Gitane de 1977-1979.

Bonjour Julien, peux-tu te présenter aux internautes ?
Je suis breton, j’ai 22 ans et j’ai décidé de convertir un ancien vélo de course en singlespeed afin de renouer des liens avec une passion perdue voire oubliée : le vélo.

Où as-tu trouvé la base de ton vélo ?
J’ai acheté ce vélo de course près de chez moi, après avoir consulté une annonce sur internet. Je l’ai acheté 40 euros et je pense avoir fait une bonne affaire. Il s’avère que le cadre taille 54 est un Gitane fabriqué entre les années 1977-1979.

Qu’as-tu fais comme modifications ?
Après avoir désossé la bête, nettoyé l’ensemble des roulements, redonné un coup de jeune à la majorité des pièces oxydées. Je me suis vite rendu compte que le cadre avait des sortes de nervures sous la peinture. L’ennemi juré de l’acier s’était infiltré, la corrosion devenait mon premier ennemi, ma première galère. Papier ponce à la main, torchon de maman sur le visage en guise de protection, me voilà parti pour deux bonnes journées de galère à combattre la rouille.

Et au niveau de la peinture ?
Une fois le cadre propre, lisse, j’ai pu commencer l’apprêt. La sous couche spéciale ferronnerie s’est posée telle une rosée du matin. Après une bonne nuit de séchage (et de sommeil) j’ai pu attaquer la peinture blanche, à la bombe. Des insectes suicidaires m’ont bien enquiquiné et cela m’a valu quelques retouches. Pour ce qui est de la peinture rouge, j’ai sorti ma plus belle plume et j’ai gardé mon sang froid. Il paraît que la patience est une vertu. Et c’est vrai ! Je ne suis pas mécontent du coup de pinceau désormais acquis.

D’autres soucis ?
Troisième galère, poser le pignon et recentrer la roue arrière entre les haubans afin d’aligner correctement la chaîne. Allô tonton, j’ai besoin d’un coup de main ! Dieu merci, mon oncle était mécanicien vélo. Il m’a donc aidé à réaliser cette tâche en un temps record, avec une précision digne d’un horloger.

Et concernant les composants ?
Pour ce qui est des pièces, je me suis débarrassé du dérailleur, des pignons, des leviers de frein et j’ai conservé le reste en y rajoutant des petites modif’s personnelles.

Merci et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1