Singlespeed vert sur base d’un vélo de course Gitane

Article publié le 3 janvier 2014 par rubrique Galerie et 66370 visites depuis le 01/01/2015

Frank de Metz nous fait partager son montage en singlespeed urbain, d’un vieux vélo de course Gitane

Bonjour Franck, comment commence l’histoire de ton singlespeed ?
Comme tout bon citadin qui se déplace en deux roues, j’ai fini par me faire voler mon VTT presque neuf. J’ai donc récupéré un vieux vélo de course Gitane qui traînait au fond de la cave parentale et que j’avais délaissé de nombreuses années auparavant. Le vélo était en piètre état. Il était rouillé par endroit, les pièces métalliques piquées, la selle déchirée, les pièces de transmission grippées, mais je savais qu’il était avant tout extrêmement léger.
J’ai donc arpenté les rue de Metz avec ce « vieux clou » pendant quelques temps, sans jamais changer de braquet puisque tout était grippé. C’est comme ça que je me suis mis au singlespeed sans vraiment le vouloir. Ensuite je me suis mis en tête de le transformer en vélo urbain et j’ai commencé à me documenter sur le sujet.

Et pour la peinture du cadre ?
Une fois le vélo démonté et les appendices meulés (passages de câbles, leviers de vitesse et pédalier), j’ai confié le cadre à une petite entreprise parisienne qui l’a sablé puis repeint à la peinture époxy pour 50 euros. C’était honorable et m’évitais de longues heures de préparation, de peinture et de vernis.

Et pour les autres pièces du vélo ?
En attendant le retour du cadre, j’ai eu le temps de nettoyer et poncer les pièces restantes (pédalier, manivelles, potence) et de préparer le guidon que j’ai préalablement scié pour le transformer en bullhorn. Une fois toutes les pièces devant moi, j’en avais aussi récupéré d’autres d’un vieux vélo pourrissant chez un ami, j’ai pesé chacune d’entres elles pour choisir les plus légère puisque l’objectif était de monter un vélo assez léger, facile à prendre sur l’épaule pour monter les escaliers. C’est plus facile de le prendre avec soi, chez les amis et cela évite de se le faire voler. Il s’est avéré au final que seules les pédales n’ont pas été conservées de l’original. Garder un maximum de pièces d’origine était aussi un objectif.

Qu’elle était ton idée eau niveau de l’esthétisme ?
Pour ce qui est de l’esthétique globale, j’avais l’idée de monter un singlespeed un peu paradoxal, en jouant sur le contraste entre la modernité des roues et des couleurs et la forme plutôt classique du cadre et des pièces d’origine. Pour m’aider dans mes choix, j’ai préalablement fais quelques essais sous Photoshop pour voir à peu près quel serait le rendu final. Je suis plutôt satisfait du résultat.

Pas trop de galère ?
Au final, la seule véritable galère face à laquelle j’ai dû faire face, aura été le remontage du pédalier. Le cadre n’avait pas été protégé au niveau des pas de vis, et la peinture empêchait la bonne mise en place des cuvettes. J’ai du mettre un peu de décapant et frotter doucement pendant un petit moment avant que tout ne se visse correctement.

Alors heureux ?
Aujourd’hui j’utilise mon singlespeed quotidiennement pour me rendre au travail et/ou rejoindre des amis en centre-ville. Ce vélo est avant tout un moyen de locomotion, plus qu’un objet de loisir. Mais cette petite expérience m’a bien plu et comme j’ai remis la main sur un autre vélo vieillissant, je pense cette fois le transformer en singlespeed avec rétropédalage et au style plus « classique », je verrais bien.

Merci à toi et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

13 Responses

  1. Très sympa, par contre méfie single speed sans frein arrière c’est un peu chaud !!! Belle réalisation en tous cas.

  2. Merci du compliment. Pour ce qui est du freinage, un bon réglage et un peu d’anticipation font la différence. L’efficacité d’un freinage étant avant tout supporté par la roue avant, j’ai préféré ce parti pris.

  3. joli vélo, vert pomme et blanc cela va toujours bien ensemble, et c’est assez fun ! il me rappelle mon premier single speed qui avait les même couleurs. Par contre c’est vrai que sans freins arrières c’est assez chaud quand même ^^ surtout quand on a pas un super frein avant.

  4. D’accord avec toi pour l’esthétique et l’efficacité du frein avant pour un freinage par rapport au frein arrière. Par contre, pour la sécurité, en général en vélo on aime avoir 2 moyens de freinage distincts (roue av/ar) juste au cas où l’un des 2 lâche. Après il y en a qui roulent bien en fixe breakless 🙂

  5. un frein arrière, c’est chouette quand il pleut quand même..d’ailleur si vous avez des astuces pour ameliorer le freinage sur jantes en cas de pluie, je suis preneur !

  6. Nice ! Attention juste au serrage de la selle par attache rapide ..

  7. C’est marrant ces commentaires sur les freins, pour moi les critères du fixie c’est la légèreté, l’esthétisme. Et justement les freins (poignet/etc) ne vont pas dans ce sens.

    Je trouve que de rappeler à chaque commentaires « qu’il faut mettre des freins, c’est mieux », on dirait une association de sécurité routière.
    J’espère que tous ceux qui font les commentaires roulent bien sur tout le temps avec un casque, avec des lumières avant et arrières, un brassard réfléchissant et signalent leurs changements de direction avec le bras…. 😉

  8. Assez d’accord avec toi sur l’esthétisme. Effectivement le fixie c’est légèreté et esthétisme, donc pas d’autres freins que tes cuisses.
    Là ou effectivement ça fait un peu « sécurité routière », c’est quand on parle d’un vélo qui roule tous les jours dans la circulation et tout, tu as beau anticiper tous tes freinages assez longtemps pour ne jamais utiliser de frein, tu n’es pas à l’abri d’une voiture qui te coupe la route parce qu’elle ne t’a pas vu dans son angle mort ou parce qu’elle grille un stop etc. Après si tu roules sur piste ou sur route fermée, là oui un beau vélo sans frein c’est au top !
    Mais je pense qu’on est tous conscients des risques et chacun roule comme il veut non? On roule bien aussi en singlespeed en BMX sans frein et on freine en frottant le pied sur le pneu arrière etc… 🙂

  9. l’attache rapide est provisoire mais c’est tout de même une attache antivol

  10. Tres beau vélo!! Bravo, je trouve que les pneus blancs couplés aux jantes blanches sont une tuerie!
    D’ailleurs pourrais tu me dire ou tu les as choppés, la marque en question et s’ils sont en 25c? 🙂 Merci d’avance!!

    Et je réiteèere.. classe ton fixe!!

  11. Réponse tardive à Jérome,
    Les pneus et les jantes viennent de chez nos amis Suisses de Fabrik. Une petite recherche dans le moteur à lunettes et tu trouveras ton bonheur.
    Merci pour les compliments.

  12. slt,

    je suis aussi de Metz et commence un projet singlespeed ; j’en suis tout au début cad au démontage et commence à me poser la question de la peinture ; pourrais tu me fournir les coordonnées du carrossier parisien, stp.

    Merci d’avance
    ps : superbe réalisation !

  13. Quel est la marque de tes roues… Elles sont magnifiques!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1