Montage d’un singlespeed sur la base d’un Ferraroli Racing frame carbon

Article publié le 26 août 2016 par rubrique Galerie et 28880 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous raconte la transformation du vélo de course Ferraroli Racing de son grand père en singlespeed noir et blanc.

Bonjour Théo, comment commence l’histoire de ton vélo ?
Je m’intéressais au fixe et au singlespeed depuis quelques tant mais je m’y étais jamais approché de près. Un jour ce fut le déclic, j’en avais marre d’aller en bus au travail. Tout d’abord il fallait trouver le vieux vélo de course indispensable à la construction d’un pignon fixe et je me suis rappelé que mon grand père faisait dans le temps du vélo de compétition, je suis alors allé lui rendre visite avec une boite de douceur suisse, il m’a présenté les vélos qui lui restaient et j’ai directement flashé sur celui-ci.

Tu t’y connais en vélo ?
Non, je ne connaissais rien au fixie alors je me suis rendu sur internet pour m’informer, et votre site m’a d’ailleurs beaucoup aidé. Une fois que j’étais calé je suis dit qu’un fixe me serait pas utile dans les montagnes suisses, j’ai donc opté pour un singlespeed.

Montage d'un singlespeed sur la base d'un Ferraroli Racing frame carbon

Peux-tu nous raconter la partie bricolage du vélo ?
Une fois ce choix fait, je commence par le démontage de ce vélo, j’avais déjà mon prochain vélo en tête! Je commence par enlever les freins et le guidon, puis les poignées. Une fois les freins changés, je me suis dit qu’avant de me lancer dans les grands démontages, je devais tester les différents plateaux car il y a passablement de montées dans nos villes. Après une semaine de test je me suis rendu compte que le 36*16 était un bon compromis entre vitesse sur le plat et monter sans trop de difficultés.

Pas de problème de montage ?
Si, je commence par mettre qu’un plateau sur le pédalier pour l’instant tout va bien, mais là, je me rend compte que le boyau arrière était éclaté et que je ne pouvais pas démonter la cassette. Je me suis donc dit que c’était plus rentable de racheter des roues et des pneus à chambres à air, je connaissais déjà le site Fabrik qui est a Genève, je commande alors mes roues et mes pneus, un jour plus tard ils étaient chez moi! Je monte la roue arrière en roue libre avec pignon de 16, tout va bien mais je m’attaque à la roue avant et je remarque que l’axe ne rentrant pas dans la fourche. Pas de problème, quelques coups de limes après je fini le montage de mon vélo!

Heureux ?
Pour l’instant je suis très content de mon vélo, il est assez léger et bien équilibré. Merci fixie/singlespeed pour m’avoir donner toutes les informations nécessaires !

Merci et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Montage d'un singlespeed sur la base d'un Ferraroli Racing frame carbon

Tags : , , , , , ,

6 Responses

  1. Qu’elle massacre, un vélos superbe à la base qui devient un vélo standard sans personnalité! 36*16 ça doit mouliner sur le plat et je suis sure tu te faire doublé par les vélos de ville! #levieuxrageux

  2. +1 je veux bien qu’on redonne vie à une épave de vieux Mercier, Motobécane, Peugeot et consort en le recyclant en fixie/singlespeed.
    Mais qu’on sacrifie sur l’autel de la mode bobo branchouille un vélo splendide et « dans son jus » relève du vandalisme, et là franchement je comprends vraiment plus. Théo, tu as transformé un magnifique engin en un objet impersonnel comme il en existe des milliers dans nos rues et sur les sites de vente à distance. Belle réalisation en effet. C’est ton grand-père qui doit être heureux !

  3. Qu’il doit être difficile de se regarder en face le matin après avoir commis une telle atrocité.
    Je me range aux avis précédents la photo du avant est bien plus jolie que celle du après,
    un ratio de 2.25 c’est bien quand on monte un col et qu’on redescend en téléphérique.
    Et en plus même pas pour faire un fixie mais un simple single speed… Pourquoi tant de haine.

  4. Mais quel dommage

  5. A priori il n’y a pas trop de bobos, notre ami a sûrement gardé les pièces et il pourra remettre son vélo en l’état initial plus tard………mais bon modifier un vélo à 12 vitesses pour en faire un vélo mono vitesse ça prête un peu à sourire

  6. Je me range dans les précédents avis, transformer un vulgaire peugeot en fixie pourquoi pas, surtout si c’est pour lui donner une seconde jeunesse. Mais là c’est un vélo de course splendide dans un état de collection, d’une assez grande valeur… c’est un peu dommage d’en faire un single, surtout aussi banal. Cela dit, on dirait que tu n’a rien « abimés » sur le vélo (peinture, patte, oeillet), surtout n’y touches pas et gardes bien rangées dans un carton les pièces d’origine, tu pourra ainsi le remonter à l’origine quand tu voudra et rapidement 😉
    Car je suis d’accord qu’en ville un single c’est pratique (même si là ton braquet et petit) mais si tu dois aussi faire de la montagne tu risques de vite regretter le dérailleur. Eh oui, si les dérailleurs ont été inventés ce n’est pas juste pour alourdir les vélos, ils ont parfois une utilité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1