Montage d’un singlespeed avec rétropédalage Peugeot

Article publié le 18 mai 2017 par rubrique News et 28890 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous présente sa conversion en singlespeed avec freinage par rétropédalage d’un vélo de course Peugeot.

Bonjour Rémi, comment commence l’histoire de ton singlespeed ?
Je cherchais un vieux vélo afin de le convertir en singlespeed à rétropédalage. J’ai déniché sur Leboncoin un vélo de course Peugeot PX10 datant de la fin des années 70. Mon choix s’est arrêté sur celui-ci car la conception même de ce cadre était des plus épurée. En effet les leviers de dérailleurs ainsi que les passages de câbles étaient fixés par des colliers de serrages et permettent une fois démontés de laisser le carde nu et sans trous.

Qu’as-tu fais comme modification sur ton vélo Peugeot ?
J’ai commencé par un démontage complet afin de nettoyer le cadre et les pièces, puis j’ai rénové les différents composants en aluminium ou chrome à l’aide de paille de fer triple zéro, de vinaigre blanc et de belgom. Je souhaitais garder le cadre dans son jus pour l’aspect Vintage. J’ai également rénové la selle qui se trouve être une Idéale 80 et qui était dans un piteux état, le vélo ayant dormi dehors pendant des années. En effet le cuir s’était rétracté et les bords étaient remontés. Je l’ai d’abord trempée dans l’eau chaude et brossé avec du savon de Marseille afin de retirer la crasse, puis l’ai faite sécher en ayant pris soin de la contraindre à l’aide d’une sangle afin qu’elle retrouve sa forme originale. Une fois sèche, je l’ai nourrie avec un Lait nourrissant pour cuir et chaussures puis de la graisse par le dessous. Enfin je l’ai longuement polie avec un chiffon doux.

Et au niveau du montage ?
Pour ce qui est du remontage, j’ai conservé toutes les pièces d’origine à savoir, jeu de pédalier à axe carré, le pédalier, un des deux plateaux (52 dents), un des deux étriers Mafac à tirage central et la potence. Pour ce qui est des pièces rajoutées, j’ai acheté une tige de selle, ainsi qu’une paire de roues Weinmann DP18 (roue arrière Rétropédalage). J’ai également acheté une nouvelle chaîne, un étrier de frein Dia Compe, un câble et une gaine de frein ainsi qu’une guidoline brooks. J’ai réutilisé un guidon moustache et les bouchons Brooks, vestiges d’un précédent vélo.

Pas de soucis avec ce vélo ?
Je n’ai pas rencontré de galère particulière sinon le diamètre de la potence pas forcément compatible avec le guidon que je souhaitais utiliser. Au final je suis ravi du montage et j’envisage de lui ajouter un panier pour le côté pratique et l’aspect Porteur. Je tiens à remercier l’équipe de Beasty Bike pour la qualité des pièces et surtout pour les nombreux conseils et leur bonne humeur !

Merci et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponibles ici

Tags : , , , , ,

3 Responses

  1. Bien joué, beau travail général et récupération au top de la selle. J’aime

  2. Chapeau bas! .Tu as du changer le pignon sur ton moyeu ? j,’aimerai beaucoup savoir comment tu as procedé pour la transmission sans changer de plateau . merci .

  3. Dieu merci ce n’était pas un PX 10.
    Un PX 10 a TOUJOURS les bases et les haubans chromés à mi longueur et les raccords de cadre et fourche ne correspondent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1