Singlespeed Motobécane sur la base d’un ancien vélo de course

Article publié le 22 août 2015 par rubrique Galerie, Velo du mois et 84180 visites depuis le 01/01/2015

Francis nous présente aujourd’hui sa première transformation d’un vélo de course Motobécane en singlespeed urbain strasbourgeois.

Bonjour, peux-tu nous présenter ton projet ?
Bonjour, je vous présente aujourd’hui mon premier projet de vélo singlespeed, cela fait plusieurs années que j’avais envie de transformer un ancien vélo de course en mono vitesse. Je pratique le vélo sur route depuis de nombreuses années, et j’avais envie de changer de sensation sur la route.

Où as-tu trouvé ce vélo de course Motobécane ?
En faisant des recherches sur le internet, je suis tombé sur ce vélo qui était à vendre et c’est vraiment ce modèle que je recherchais, alors je n’ai pas hésité pour l’acheter. Je suis un fan de Motobécane.

Qu’as-tu bricolé dessus ?
J’ai d’abord commencé à tout démonter, pour les cuvettes du pédalier c’était un peu galère, je n’avais pas les bonnes clés mais avec une pince à bec et une clé à molette plus du WD40 et j’y suis finalement arrivé. Puis j’ai procédé au nettoyage complet de toutes les pièces, frottage avec de la paille de fer, WD40, Miror, bulgomme et polish sur le cadre. Pour le pédalier, j’ai remplacé l’axe par un boitier Shimano BBUN, l’ancien était usé mais je pense que ce n’était pas l’axe d’origine. Sur ce modèle de cuvette le filetage est en pas français donc très difficile de trouver aujourd’hui. Mon but était de garder le maximum de pièces d’origine comme le guidon que j’ai scié et retourné, cela lui donne un air plus agressif, ça change de la forme des Bullhorn. J’ai gardé les 2 plateaux et j’utilise le 42 dents, à l’arrière j’ai monté un pignon de 16 (roue libre pour commencer). La peinture du cadre est encore en bon état pour un vélo qui a au moins trente ans. Pour le freinage, j’ai seulement placé un frein à l’avant mais l’étrier ce grippe un peu. J’envisage de remplacer l’étrier par un modèle plus performant. Enfin je compte également changer les pédales.

Singlespeed Motobécane sur la base d'un ancien vélo de course

Et concernant les autres composants ?
J’ai acheté les pièces sur le net, que ce soit la guidoline, la chaîne, le levier de frein, la selle, les pneus et les câbles, sans oublier le boitier de pédalier, la roue arrière chez les vélocistes à Strasbourg.

Es-tu satisfait du résultat ?
Oh que oui, j’ai consulté de nombreux forums et sites pour ce projet, cela m’a pris un peu de temps mais au final pour rouler en ville c’est génial. J’ai déjà un second projet en tête et toujours sur la base d’un Motobécane.

Merci Tanguy, et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Singlespeed Motobécane sur la base d'un ancien vélo de course

Singlespeed Motobécane sur la base d'un ancien vélo de course

Singlespeed Motobécane sur la base d'un ancien vélo de course

Tags : , , , , , , , , , , , ,

15 Responses

  1. Je pense qu’il aurait été préférable de garder ce vélo en multi-vitesse, le plus proche possible de son état d’origine.

  2. Mais sauvez ces vieux vélos, qu’on fasse quelque chose !

    Les transformer en singlespeed pour les « sensations ».. N’importe quoi ! Encore en fixe on peut y trouver un petit côté marrant et streedcred’, autant tout virer d’un vieux vélo de course parce qu’on sait pas le nettoyer proprement, et ne laisser qu’une vitesse, c’est ridicule ! Et vu le poids d’un groupe complet, ça m’étonnerait que ce soit l’argument principal..

    Et puis le danger, monsieur, le danger !
    Ta vis de frein va péter un jour si tu ne freines que du frein avant avec un étrier comme celui-là, et je te rappelle qu’un singlespeed c’est DEUX freins, je serais pas serein à ta place..

    Et la guidoline montée à l’envers.. Tu t’es même pas dis : et si je cachais le côté imprimé « deda » ? Ca serait pas plus sobre, et dans l’esprit du vélo ? Et cette selle p*****, dis adieu à ta descendance !

    Surtout que (estimation) :
    – guidoline : 15e
    – deux pneus dynamic classic : 2 x 25e
    – selle « vélo » : 25e
    – levier de frein : 10e
    – roue arrière + pignon : 50e
    – futur frein : 20e

    Ca fait sûrement 150 balles pour ce montage.. Check les annonces sur leboncoin au même prix, t’aurais pu t’offrir un beau bianchi ancien prêt à rouler..

    Si tu remontes un motobécane, hors-de-question d’en faire un singlespeed, compris ?

    Après il est pas affreux non plus, mais pour le même prix t’aurais pu te faire une belle restauration, qui aurait demandé certes plus de boulot, mais dont tu rêveras dans quelques mois 😉

  3. Pour !

  4. Hééé ben vive la tolérance, si le gars son vélo lui plait comme cela c’est son choix bordel et respect à lui c’est pas compliquer.

    Belle Image que vous donnez les gars !!!

  5. Salut Benoît,

    Ca m’énerve juste cette mode de dénaturer les vieux vélos.. Y’a tellement de belles peintures décapées, de beaux groupes dépareillés et perdus..

    Pour moi c’est comme tuner une vieille bagnole, mettre des jantes vertes sur une harley ancienne, ou encore mettre des volets roulants sur une vieille baraque…Ca ne se fait pas !

    Ou alors si on le fait, c’est pour le faire bien, y’a des magnifiques restaurations de vieux vélos (même en pignon fixe), mais le travail fourni apporte une plus-value au vélo, transforme un vieux biclou pourri en une superbe machine avec des jolies pièces et fait marcher les artisans du vélo, là ouais c’est cool !

    Dans 5 ans on verra tous ces vélos « personnalisés » à la poubelle, qui voudra d’un vieux biclou qui aura perdu son cachet, ses vitesses, la moitié de son cintre.. ? Je me répète, mais à part pour les transformer en quelque chose de très beau (belle selle, belles roues, bel équipement, même sur un singlespeed), on détruit plus de vélo avec cette mode du fixie-singlespeed qu’on en restaure, comme on voudrait le faire croire..

    Après les « fikziz du swag à 2000e » ça m’énerve aussi, c’est surfer sur la mode pour pas grand chose la plupart du temps, mais quand tu vois le super job de restauration que certains font pour 200e, tu te dis que c’est con de dénaturer ces vélos et de faire vivre le commerce de pièces chinoises..

    Enfin bref, préparez-vous à voir leboncoin inondé d’immonderies personnalisées et de tuning raté qui aura mal vieilli avec des pièces pourries dans quelques années.. Ca sera le moment de se marrer à faire des vélos de l’espace, peintures à paillettes et tout le tsoin-tsoin tellement les biclous « convertis » ne ressembleront plus à rien, et n’auront plus rien d’authentique..

    PS : je suis pas un vieux puriste des vitesses, j’ai 19 ans, et je pleure devant chaque beau biclou vintage qui meurt dans des « conversions » hasardeuses.

  6. slt jerome pour info la guidoline n’est pas posée à l’envers l’imprimé se situe bien a l’extérieure donc calme toi avant d’incendier ce pauvre Francis

  7. Tu as logiquement deux sens pour la mettre, et le plus esthétique est de cacher l’imprimé..

  8. Quand je dis « deux sens », c’est bien évidemment horizontalement, c’est à dire que la guido s’enroule autour de l’imprimé du segment précédent.. Il l’a bien mise sur la bonne face, mais pas dans le bon sens (esthétiquement parlant)

  9. Est bien c’est super les critiques, j’adore!!! la guidoline est bien montée et ça ne me dérange pas plus que ça, pour les freins je te rassure j’en suis conscient, je vais y remédier, je compte aussi remplacer les étriers.
    Pour moi c’ est pas une question de prix, cela ne m’intéresse pas d’acheter un vélo prêt à rouler!
    Mon vélo ne finira pas à la poubelle dans 5ans!!! Ne t’inquiète pas.

  10. A mon avis tu t’es trompé de site : ici ce sont des « singlespeed et fixie » Que cela ne te plaise c’est ton droit ! Moi, il me plait comme ça et c’est l’essentiel ! De plus, il ne finira pas à la poubelle dans 5 ans !
    Pour le freinage, pas d’inquiétude, je sais ce que je fais : je vais mettre un frein arrière !

  11. Bonsoir à tous,

    A 46 ans je n’en revient toujours pas de l’intolérance et la critique facile de cette jeunesse qui, comme moi à l’époque de mes 19 ans, je bondissais sur tout et n’importe quoi.
    Puis avec l’âge et/ou la maturité, on se rend compte que finalement, l’important est de se faire plaisir ; et si tel est le bon plaisir de Francis et bien tant mieux….

  12. Bien dit 😉

  13. Salut Francis !

    Je me suis peut-être mal exprimé. Ton vélo est de bon goût, ses lignes sont harmonieuses, et l’esprit « rétro » est bien restitué, et mes propos ne concernaient pas forcément ton montage en particulier. Cependant, je pense qu’un vélo ancien retapé à l’identique ou dans le style a bien plus de cachet.

    Tu es un mauvais exemple et j’aurais sûrement du aller faire mon speech sur un autre vélo plus dénaturé, mais (je me répète), le prix que tu y as sûrement mis aurait pu te permettre de te monter un truc vraiment (plus) sympa, plus « dans le jus ».

    Ce que je critique, ce n’est pas ton vélo, qui est en soi plutôt réussi esthétiquement, mais plus cette mode qui laisse penser qu’un beau vélo est un vélo qui est dénudé au possible, quelque soit la base. Si ton biclou traverse cette mode et dure les 5 ans restants, garde toujours toutes ses pièces d’origine en vue de les remonter, et ne fais pas de ton cadre un « fikziz hardcore rouge et noir », comme beaucoup finissent.

    J’aime bien ces pignons fixes et autres montages sympas, mais pour moi le summum est une belle restauration, voilà tout. Je considère cependant qu’un montage en fixie-singlespeed doit avant tout concerner des vélos qui ne sont plus en état d’être restaurés et qui, par une nouvelle peinture et le minimum de pièces, peuvent s’offrir une nouvelle jeunesse.

    Je roule en pignon fixe, repeint, dénaturé, sans ce cachet des vélos anciens, mais le vélo récupéré était loin d’être un beau motobécane comme celui sur lequel tu as de la chance de rouler. Le cadre en question s’est vu offrir des pattes pistes, une nouvelle fourche, un retaraudage du bdp en pas anglais, une vieille selle cuir et des roues de piste. Je considère avoir amélioré le vélo de base (un truc pourri des annés 80 rongé par la rouille). Ton vélo mérite bien mieux que ce qu’a subi le mien !

    Offre-lui une nouvelle gloire, maintenant ou dans 5 ans, mais dans tous les cas garde tes pièces et n’oublie pas que la mode passera.

    Ce n’est ni de l’intolérance, ni de la critique facile. C’est un avis mûri longuement, que j’espère constructif et plus évolué que « je veux un fiksi, le beau vélo de papy va me servir ».

    Ce n’est pas pour rien qu’on thune des Golf GTI et qu’on restaure des Morgan V8, qu’on met du design dans des baraques moderne et des Chesterfield dans des vieilles bâtisses, qu’on écrit le nom de son groupe sur une Squier et qu’on lustre le vernis sa belle Fender…etc

    Ton vélo n’est ni une Golf GTI, une baraque moderne ou encore une Squier, c’est un beau joujou auquel il faut faire honneur ! Je ne critique ni le thuning, ni le design ou les guitares décorées, mais j’estime que ces plaisirs ne sont pas toujours de bon goût si la « cible » est un minimum prestigieuse.

    Après, ce n’est que mon avis de passionné, peut-être un peu trop agressif et si c’est le cas je te demande de me pardonner. En tout cas chéris bien ton tobec’, et à un jour peut-être sur les routes ! 😉

  14. Y a pas à dire, tu as du gout, le vélo est très beau, esthétiquement parlant,
    après je rejoins jérome, c’est quand même un superbe vélo d’origine, dans un état exceptionnel, une belle restauration l’aurait rendu très beau. Cela dit, tu n’a rien « abimé » sur le vélo, j’espère que tu as gardé précieusement toutes les pièces d’origines, pour pouvoir éventuellement le remettre à l’origine si la mode passe ^^
    Après, je ne suis pas contre les fixie/single au contraire, j’en ai moi même monté, mais on trouve plein de vélo sur leboncoin en mauvais état au niveau des roues, et des dérailleurs et qui ne valent pas le coup d’être remontés, sauf si on les transforment, c’est pour ça que je trouve un peu dommage de « s’amuser » à bricoler un vélo aussi beau.

  15. Francis, ne les écoute pas ! Je rappelle que nous sommes sur un site dédié au singlespeed et au fixie; la transformation d’un vélo quel qu’il soit revient au goût personnel de son propriétaire.

    A tout les détracteurs des singlespeeds sans frein arrière, laissez moi vous apprendre quelques éléments à savoir… Tout d’abord j’ai vécu 10 ans à Londres et une bonne majorité des singles là-bas n’ont qu’un frein à l’avant. J’ai 55 ans et j’ai piloté tous type de vélo ; un singlespeed pure ne possède qu’un seul frein, on peut le mettre à l’avant ou l’arrière mais il est préférable de le mettre à l’avant pour avoir un freinage plus puissant !

    Ceux qui stipulent de mettre un frein à l’arrière ne connaissent pas le singlespeed et pensent que leur pilote veut imiter la monture du fixie ou bien sont habitués à rouler en multi-vitesses, pilent et freinent tardivement et trop souvent.

    Hors sur un singlespeed messieurs, la conduite devrait être plus douce ! Les vélos multi-vitesses sont sensés aller plus vite que les singles et leur pilotes n’hésitent pas à augmenter ou diminuer leur braquets pour gagner en fréquence. Pour attaquer une pente, le pilote d’un multi se mettra sur un braquet qui lui permettra de ne pas mouliner alors qu’un pilote single arrêtera de pédaler et se laissera emporter par sa roue libre… Résultat, le pilote multi arrivera en bas plus rapidement mais il mettra plus de temps à s’arrêter (en cas de surprise) que le pilote single…

    Vous l’avez donc compris, le singlespeed offre un ratio qui lui permet d’aller moins vite (en général) et de développer l’anticipation (chose que beaucoup de cyclistes ne font pas). Les vrais cyclistes ont appris à doser le frein avant pour ralentir le vélo ou l’arrêter même sur route humide MAIS SURTOUT A ANTICIPER! Encore faut-il comprendre que vouloir piler à tout pris n’est pas forcément une bonne chose.

    Sur les chemins de terre, le frein arrière prend tous son sens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1