Réalisation d’un singlespeed sur la base d’un vélo de course Mercier

Article publié le 9 février 2017 par rubrique Galerie et 18280 visites depuis le 01/01/2015

Ce singlespeed a été fait sur la base d’un vélo de route Mercier de la fin des années 70, notre internaute du jour nous raconte son histoire.

Bonjour Gaëlle, où as-tu trouvé la base du montage de ton singlespeed ?
Bonjour à toutes et à tous, je l’ai trouvé dans une déchetterie, et il était en si bon état que je n’ai pas résisté à le récupérer.

Comment commence l’histoire de ton vélo ?
Je l’ai d’abord restauré pour l’utiliser en route mais étant de bas de gamme, le vélo était lourd et pas agréable. Comme j’ai toujours aimé le style des fixies et singlespeed j’ai décidé de le transformer. Le but était d’arriver à un style néo-rétro en gardant un max de pièce d’origine.

Qu’as tu fais comme travaux sur ce vélo ?
Après l’avoir démonté et décapé le cadre, je l’ai débarrassé du superflu. J’ai adapté un collier de selle moderne et j’ai choisis de le peindre couleur crème et marron avec beaucoup de chrome. Toutes les pièces qui ont pu l’être ont été nettoyées et polies à la main. Ensuite démontage des roues, polissage des moyeux et remontage avec des rayons neufs. Le pédalier à clavettes d’origine en acier a été remplacé par un ultegra moderne acheté d’occasion en triste état que j’ai customisé en mono plateau. Le boitier de pédalier est lui marron pour suivre la déco.
Les freins sont ceux d’origine, polis et modernisés avec des ponts en alu et des leviers v-brakes. Le jeu de direction est celui d’origine que j’ai poli et la potence elle aussi a eu le droit au même traitement.
Le cintre est un cintre pour vélo d’enfant débarrassé de sa peinture et poli, les poignées sont des Funn dont les colliers ont été polis et le centre recouvert de véritable daim marron cousu main. La selle est une Royal Rio que j’ai aussi recouverte de daim marron cousu main. Pendant tout ça, il à fallu fouiller un peu sur le net pour dénicher les gaines marron, acheter le daim, les petites pièces en alu pour le freinage, bricoler un stand pour monter les roues et apprendre à le faire.

Es-tu heureux du résultat ?
Oui, au final il arrive à 10,4 kg avec pas mal d’acier mais il est plutôt agréable à rouler, surtout avec ses pneus Kenda en 35. J’ai pris un grand plaisir à pousser les détails sur cette réalisation! Le plus drôle c’est que finalement je vais devoir le vendre vu que ma région est trop vallonnée et que je n’ai pas les jambes et la condition physique pour n’avoir qu’une seule vitesse malgré un développement en 39/22 !

Vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponibles ici

Tags : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1