Singlespeed sur base d’un Gitane des années 70-80

Article publié le 1 octobre 2013 par rubrique Galerie et 33750 visites depuis le 01/01/2015

Michel est notre internaute du jour, il nous présente son singlespeed sur base d’un vélo de course sur base d’un Gitane des années 70-80

Bonjour Michel peux tu présenter ?
Je m’appelle Michel, je suis retraité et avant j’étais prof de maths, je fais du vélo depuis bientôt soixante ans …

Comment commence l’histoire de ton vélo ?
Bonjour, j’ai la chance d’habiter à quelques km de roue de « l’eurovéloroute 6 » et de l’emprunter avec mon vtt. Par contre j’avais la déprimante impression de rester collé sur le macadam avec mes pneus de camion ! L’idée de départ : acheter une paire de roues avec des pneus « route » et adapter. Idée farfelue : chère (il faut des jantes avec disques) et contraignante (changer l’équipement en fonction de la sortie) ! Alors pourquoi pas un autre vélo ? En parcourant les sites spécialisés comme le votre, je suis tombé sur des solutions élégantes et originales : les fixies et les singlespeeds.

Pourquoi un singlespeed plutôt qu’un fixie ?
Pour des raisons de confort d’utilisation et de sécurité : je crois avoir passé l’âge du skid !

Ok et au niveau du matos ?
J’ai décidé de me lancer dans la conversion et j’ai cherché une occasion sur les sites de petites annonces pour au final trouver un cadre course Gitane des années 70-80. Le vélo dans un état exceptionnel, monté en Shimano 105.

Qu’as tu gardé d’origine ?
J’ai réutilisé un certain nombre de composants (freins, jeu de direction, boitier de pédalier, manivelles, roues). Coupé et retourné le guidon course pour faire un « bullhorn« . J’ai changé les plateaux (pour cause de « biopace » elliptique), les pédales, les manettes (de BMX pour avoir un encombrement réduit) et la selle.

C’est quoi ton ration ?
Le ratio est de 2,625 (plateau 42 dents, roue libre de 16 dents).

Et au niveau du cadre ?
Un gros travail de préparation du cadre : ponçage, élimination des appendices devenus inutiles avec la suppression des dérailleurs. Et puis la peinture, spéciale ferronnerie et appliquée au pinceau sur l’apprêt de l’ancienne et la mise en valeur des extrémités de tube.

Tu as eut des galères ?
Ma galère : aligner le pignon avec le plateau. Pour ça, il a fallu recentrer le moyeu entre les haubans puis recentrer la jante sur le moyeu. J’aurais jamais cru que c’était si simple avec un peu de soin et de patience : une galère devenue une satisfaction.

Merci à toi et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

10 Responses

  1. Pour un retraité, c’est un bon single speed qui respire la modernité. 🙂

  2. Pourquoi faudrait-il dissocier retraite et modernité ?

  3. J’avais oublié : merci.

  4. Beau travail Michel ! Un Gitane auquel on donne une nouvelle vie, c’est toujours sympa à voir !

  5. Merci Bobby. Je partage ton opinion : ces vélos étaient exceptionnels.

  6. Bonjour Michel,
    Belle réalisation pour ce single speed! J’ai étré interpelé lorsque tu disais que tu avais eu du mal à aligner le pignon avec ton plateau.
    Je suis pour ma part en train de transformer un motobécane en single speed et avec le moyeu route à pas de vis je suis confronté au même problème d’alignement que toi! Pourrais tu me détailler la marche à suivre pour recentrer le moyeu et la jante?
    Merci.

  7. Bonsoir Yoann,
    Merci pour l’appréciation sur mon single.
    En fait c’est pas compliqué, il te faudra juste une clé à rayons et un peu de patience.
    Quand tu enlèves la roue libre avec 5 ou 6 vitesses, tu obtiens une jante centrée entre les haubans, mais les « parapluies » formés par les rayons sont décalés vers la gauche ( je suis derrière le vélo posé sur ses roues).
    Attention : droite et gauche sont pris sur le vélo dans sa position normale. Pour le recentrage de la jante, tu mets le vélo roues en l’air, donc les « rayons de droite » se retrouvent sur le côté gauche …
    Première opération : tu démontes ton moyeu complètement jusqu’au billes (attention ça roule …). Avec les rondelles et entretoises qui passaient sous l’ancienne roue libre (ou d’autres …), tu vas recentrer tes cages et donc ton moyeu entre les haubans. Tu serres tes écrous raisonnablement, puis les contre-écrous.
    Tu te retrouves donc avec une roue dont le moyeu est centré, mais la jante décalée vers la droite (je n’ai pas encore touché aux rayons). Sur mon gitane, elle était même en appui sur le hauban.
    Jante décalée vers la droite, ça signifie que les rayons de gauche sont trop « longs » et ceux de droite trop « courts ».
    Avec la clé, tu vas donc desserrer les rayons de droite et resserrer les rayons de gauche. C’est là qu’il te faut un peu de patience. J’ai retourné le vélo, engagé la roue dans son logement et procédé à partir de la valve (pour avoir un point de repère) et j’ai tourné un quart de tour à la fois sur chaque rayon de droite et quand la roue est revenue à son point de départ, j’ai traité les rayons de gauche.
    Attention, je me répète, mais il s’agit de la droite et de la gauche du vélo dans sa position normale, pas de la position de travail où c’est inversé.
    Et j’ai fait cette opération un certain nombre de fois jusqu’à ce que ma jante soit recentrée entre les haubans.
    Si ta roue n’est pas voilée au départ, elle ne sera pas voilée à l’arrivée. Tu peux ensuite faire vérifier l’absence de voile et la tension des rayons par un vélociste, mais en principe il ne devrait pas y avoir de problème puisque tu as simplement effectué une translation de la jante en faisant varier les longueurs de rayons.
    Je te souhaite bon courage : tu verras, c’est facile et c’est le genre de travail qu’on se croit incapable de réaliser jusqu’au jour où on essaie.

    Maintenant, on peut utiliser le forum pour échanger d’autres « trucs » et aussi pour m’informer de ta réussite. J’ai posté sous le nom : PUB, Projet Urban Bike, sujet démarré par Mambazo.

  8. du bien bel ouvrage Michel, pour un résultat super efficace et esthétiquement réussi! bravo!!!

  9. Merci bebok !

  10. superbe boulot bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1