Voici la quatrième transformation de singlespeed par Mathieu, qui l’a trouvé et acheté une bouchée de pain aux Emmaüs. Il nous raconte tout le travail effectué.

Dis moi Mathieu, tu ne t’arrêtes plus de monter des vélos ?
Passionné de vélo, c’est le quatrième vélo que je transforme en single speed. Après avoir restauré un Gitane, un Talbot et un Stablinsky, c’est un Peugeot qui a croisé ma route.
J’ai acheté ce vélo pour 10 euros à Emmaüs, le cadre avait quelques tâches de rouille malgré une très belle peinture blanc nacré. Sinon pas de problème pour le reste, pas de jeu dans le boîtier ni dans la fourche, et une taille de cadre me correspondant.

Comment as tu fais pour repeindre le cadre de ton vélo ?
J’ai choisi de le faire en 2 coloris bleu atoll et gris métallisé pour les bases arrières et la fourche. Après l’avoir généreusement poncé, j’ai fait une première sous couche métaux ferreux pour protéger de la rouille et faciliter l’accroche de la peinture. Puis 3 couches de chaque couleur après avoir protégé avec du scotch peinture les zones de coloris différents.
J’ai peint la totalité du vélo à la bombe (acheté dans un grand magasin de bricolage), le tout m’est revenu à une cinquantaine d’euros.

Quel matos possède ton vélo ?
Le pédalier et les pédales sont d’origine.
Changement de la selle pour une un peu plus moderne.
Peinture du tube de selle en gris métallisé.
Frein arrière d’origine
Guidon course d’origine que j’ai coupé
Jantes hautes chromées chez Giant (120 euros) monté avec des pneus Halo trouvé sur internet.
Moyeu Flip flop avec un pignon fixe et une roue libre 16 dents.
Pédalier Motobécane 42 dents (rapport 42*16)
Chaine Miche

Merci Mat de nous avoir fait partagé ton montage, vous aussi envoyez nous vos réalisations.