Montage d’un pignon fixe Vitamine C Look KG 281

Article publié le 9 mars 2015 par rubrique Galerie et 92710 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous présente le montage de son nouveau fixie qui n’a pas été de tout repos, suivez son histoire étape par étape.

Bonjour Vincent, peux-tu nous en dire plus sur toi ?
Je me présente, je m’appelle Vincent. J’ai décidé de vous parler de la petite histoire de mon nouveau fixie. Je dis nouveau car en fait, j’ai déjà fait parvenir les photos et l’histoire, de mon premier fixie qui a était publié sur votre site le 19 aout 2013. Il a fait (et fait toujours) mon bonheur mais la tentation d’en créer un second était trop forte ! Les souvenirs du montage du premier pignon fixe étaient tellement bons et le résultat tellement agréable, que ne n’ai pas résisté à recommencer l’expérience.

Comment commence son histoire ?
Au début, j’ai commencé par chercher un cadre sympa sur lequel bosser, un cadre originale qui soit facile à travailler. Après de longues recherches infructueuses, je commençais à perdre espoir quand un jour mon voisin me dit qu’il vendait le cadre de son vélo. Par curiosité, j’ai jeté un coup d’œil et là, ça a était le coup de foudre. Il me vendait pour un prix très raisonnable, un cadre carbone emmanché collé Look. C’est un cadre dont les tubes principaux sont en carbone et les fixations des tubes en alu. Quand j’ai fait des recherches par la suite sur internet pour en apprendre plus sur ce cadre, j’ai vite compris qu’il s’agissait d’un Look KG 281 (ou KG 271, mais je n’ai pas l’œil suffisamment expert pour faire la différence) du début des années 2000 L’un des plus avancé technologiquement à l’époque et l’un des cadres largement utilisé sur les routes du tour de France.
Bref, un cadre d’une quinzaine d’années qui n’a rien (ou presque) à envier au vélo moderne. De plus, le mélange tubes carbone et fixations en alu lui offre une bonne rigidité pour un cadre carbone.
L’un des points qui m’a plus, c’était la patte arrière, essentiel pour faire un bon fixie. La particularité ici est que cette patte est réglable. Elle peut avancer ou reculer (environs 10 à 15mm) en quelques coups de vis. Rien que ça, c’est un grand luxe quand on veut faire un fixie, ça permet de bien ajuster la tension de la chaine. Bref, ma quête du cadre de mes rêves, venait de prendre fin !

pignon-fixe-vitamine-c-4

Et au niveau du cadre ?
Si la quête du cadre prenait fin, le travail de préparation du fixie lui n’en était qu’à son début. J’ai commencé par monter les premières pièces dessus (et découvrir les première surprises).
J’avais récupéré quelques pièces d’un vieux vélo des années 80 pour mettre dessus et commencer le boulot. Notamment un pédalier Stronglight très rétro mais au look extra ! Hélas, au moment de le monter sur mon cadre, j’ai eu la mauvaise surprise de me rendre compte que les dents venaient toucher le cadre. Verdict, il fallait changer le boitier de pédalier. Première mauvaise surprise.
En effet, il n’était pas assez large de quelques millimètres ! Donc j’ai démonté tout ça pour mettre un boitier de pédalier un peu plus large. Puis j’ai démonté tout le reste (jeu de direction, selle, etc..) pour voir s’il n’y avait pas de mauvaise surprises. J’ai demandé de l’aide à un copain qui tient le magasin de vélo Mountainbike Zone à Limoges pour démonter quelques pièces.
Plus ça allé et plus je redoutais de trouver un problème, une pièce défectueuse ! Heureusement, à ce niveau-là, tout étais bon, rien à signaler. Une fois le vélo en pièces détachés, l’envie de le peindre à était si grande que je n’ai pas résisté bien longtemps ! D’autant plus que l’ancien proprio avait fait une peinture noire matte pas terrible, qui avait sauté. Elle laissait entrevoir par endroit la peinture d’origine (jaune) du cadre. J’ai donc troqué les outils contre la sourie de mon ordinateur et je me suis mis à imaginer à quoi allait ressembler le future fixie.
Couleur, roue, cintre, etc…

J’avais envie depuis longtemps de me faire un fixie orange ! Pourquoi se privé alors ? Mais pour lui donner un aspect plus moderne et plus original, j’ai fait peindre les fixations des tubes d’une autre couleur. J’ai opté pour le noir, histoire de rappeler le coté carbone du cadre et aussi parce que noir et orange, ça donne un mélange assez intéressant et peu commun! 🙂
Pour les roues, je les voulais noires et de préférence à bâtons ou pleine, pour faire ressortir l’élément principal du vélo, le cadre. En effet dans mes recherches, j’ai souvent vu des fixie avec le cadre noir et les roues orange mais rarement l’inverse et quasiment aucun avec un cadre orange et des roue noir à bâtons. Il ne restait plus qu’à passer à l’action. J’ai donc choisit de le faire décaper et peindre. Je pouvais le faire seul mais je voulais que ce soit très bien fait ! 🙂

Et pour les roues ?
Pendant que mon cadre était en peinture, je ne suis pas resté les bras croisés. J’en ai profité pour chercher des roues à la hauteur de mes attentes et de la qualité du cadre. Comme je l’ai dit, j’avais en tête de mettre au moins une roue à bâton et peut être une roue pleine à l’arrière. L’idée de la roue pleine est vite tombée à l’eau car je n’arrivais pas à en trouver une dans mon budget ! J’ai donc changé mon fusil d’épaule en partant sur 2 roues à bâtons ou sur une roue à rayon radial à l’avant et une roue à bâton à l’arrière. Un jour, en allant chez mon vélociste préféré, je vois des superbes roues à bâtons. La roue comporte 6 bâtons légèrement vrillés autour de l’axe, le tout pour un prix raisonnable. Bref, je n’ai pas résisté bien longtemps et à ce moment-là, c’est le second coup de foudre. Comme elles ne sont pas disponibles de suite en noir, je les commandes. Après quelques semaines d’attente, toujours rien. J’attends encore un peu et toujours rien jusqu’à ce qu’on m’annonce qu’elles ne seront pas disponible avant 6 mois. Donc pour être sûr de ne pas me retrouver avec un vélo sans roue, j’ai changé de modèle.
J’ai opté pour des roues à 5 bâtons en étoile. Ce n’était pas mon choix initial mais après avoir bien regardé, elles ont fini par me séduire et faire oublier les autres rapidement ! Après une petite attente, j’ai reçu les roues tant désirées pour mon plus grand bonheur et sans le moindre regret ! Elles sont noires mais noir mat, en accord parfait la peinture du cadre. Que demander de plus ?

pignon-fixe-vitamine-c

Que peux-tu nous dire sur les autres pièces ?
Quand mon cadre est revenu de peinture, tout beau et tout brillant, j’ai donc commencé à assembler toutes les pièces les unes avec les autres ! Si pour le guidon et la selle, tout s’est passé à merveille, j’ai eu une grosse galère avec les roues ! J’ai monté la roue arrière sans difficultés mais la roue avant m’a posé de gros problème. En fait, le diamètre de la tige fileté qui sert d’axe à la roue était trop gros ! Impossible de mettre la roue dans les pattes de la fourche. Après m’être renseigné auprès de plusieurs personnes et sur des forums pour savoir comment arranger ça, j’ai finalement sortie l’huile de coude et j’ai limé la tige fileté pour en réduire le diamètre.

J’ai fait la même chose sur les pattes de la fourche vu qu’elles étaient en alu. (Mais plus délicatement pour ne pas risquer d’abimer le reste de la fourche en carbone) Bref au prix de quelques bonnes sueurs, j’ai fini par pouvoir mettre les roues sans soucis ! Mais une autre surprise m’attendait. Le père Noël m’avait apporté de superbes pédales noir et orange Mallet 2 de chez Crank Brother. Au moment de les monter, je me suis retrouvé face à un constat des plus désagréables. Le diamètre du filetage des pédales était un poil plus gros que le diamètre du taraudage du pédalier.
Un détail invisible à l’œil nu mais dont j’aurais dû me douter vu que le pédalier n’était pas de la première jeunesse. Tout ça m’a valu de faire retarder mon pédalier à un diamètre plus actuel. Par la suite, tout s’est déroulé sans soucis. Mise en place de la guidoline, installation du frein Shinano à l’avant, etc. Le top quoi !

Au niveau du ratio, j’ai choisi qu’avoir quelque chose de polyvalent pour mon pédalier et mon pignon. De mémoire, le grand plateau avait 56 dents et mes jambes n’étaient pas complètement d’accord pour prendre ce plateau ! J’ai donc pris le petit plateau (42 dents) et un pignon de 16 dents à l’arrière. Comme ça, le vélo reste agréable à rouler quel que soit les endroits où je roule.

Ouah pas facile le montage d’un fixie !
Et c’est pas fini, ma dernière galère, je l’ai eu le jour de mon premier roulage. Je sors le vélo de l’appartement pour enfin l’enfourcher et faire quelques kilomètres. Mais mon ride c’est arrêté au bout de 3 mètres environs… En effet, la roue arrière s’est mise à bouger et le pneu est venu frotter contre le cadre. Je l’ai dit plus tôt, ce vélo comporte une patte réglable et l’ancien proprio avait coupé les vis de serrages au ras du cadre. A l’époque, c’était surement plus pratique pour lui, mais comme entre temps, j’ai refait peindre le cadre, la couche de peinture a fait une épaisseur supplémentaire qui empêchait la vis de serrer correctement la patte. Du coup, j’ai réglé vite fais le problème en changeant les vis pour des plus longues même si ça n’a pas étais simple de trouver des vis de ce diamètre et de cette longueur !

Tu es quand même satisfait de ton pignon fixe ?
Au final, je garde de très bons souvenirs du montage de ce vélo. Notamment quand j’ai reçu et monté les roues. Pour moi, c’était la première fois que j’avais des roue à bâtons entre les mains et j’ai eu des étoiles plein les yeux quand je les aie sorties du carton. J’ai pris un réel plaisir à voir évoluer ce cadre et devenir mon fixie tel que je l’avais imaginé et même au-delà de mes attentes. Naturellement le dernier souvenir mais également l’un des meilleurs, c’est le premier roulage (pas les 3 premiers mètres. Je me souviens que j’avais presque peur de monter sur le vélo tellement j’y avais passé du temps et de l’énergie. Mais ça n’a pas duré longtemps ! J’ai donné un p’tit surnom à mon vélo. Je l’ai appelé “Vitamine C” Vitamine en raison de la couleur et C par rapport au carbone.

Merci Vincent, et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

pignon-fixe-vitamine-c-2

pignon-fixe-vitamine-c-3

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

14 Responses

  1. belle réalisation mais je pense qu’avec de la guidoline noir se serait plus jolie mais bravo

  2. Maginfique 🙂 😉 !!!!!

    Classique dans la forme mais alors les couleures avec les jantes ça arrache…bien joué

    Bon ride et encore bravo

  3. Salut beau Bike très propre.

    Serait-il possible de savoir où l’on peut trouver ces roues sur le web? Merci.

  4. Salut à tous !
    Merci pour vos commentaires super sympa 🙂
    @Antoine Pour la guidoline, j’ai vraiment eu du mal à choisir entre noir & orange… j’y ai passé vraiment du temps et le choix c’est porté sur orange mais jusqu’au dernier moment j’ai hésité !!
    @Slico tu peux retrouver les roues et les autres pièces sur le site http://www.macadamcycles.com

  5. Beurk !

  6. J’hésite à me commander des roues à bâtons macadam étant donné que je n’ai pas les moyen d’investir dans de l’Aerospoke. Elles valent quoi? Vu que ce n’est pas du carbone, c’est pas hyper lourd genre??
    Bref tu considère que c’est un bon investissement ou pas?

  7. Bonjour,
    Ce vélo est tout bonnement hideux ! les roues en manganese dégueues, des pédales immondes.

    bref, tout sauf beau !

    j’ai vomi !

  8. Merci pour ce commentaire très constructif digne d’un enfant… Le plaisir de créer un vélo ne réside pas dans le fait d’y mettre des pièces qui coûtent 2 mois de salaire.
    Les goût et les couleurs ça ne se discute pas…

  9. Pour le rapport qualité prix je les trouve très correct. Naturellement elles sont un peu lourde mais pour un usage quotidien, elles sont très bien. Surtout en milieu urbain. La rigidité t’offre une belle relance. J’ai un ami qui a les mêmes en 6 bâtons et qui les adores.

  10. Belle réalisation où l’on ressent l’envie de se faire plaisir! Je ne suis pas fan personnellement du orange, mais la dessus « pas le droit de juger », à chacun son style et son fixie!
    En revanche, pas trop galère le réglage de la tension de la chaîne avec les pattes verticales?
    Et (je vais passer pour un râleur) pour ma part tu devrait mettre des strapps sur tes pédales!

  11. on te parle pas de pièces de 2 mois de salaire (sachant que tu viens de flinguer un look…), mais de bien choisir ton vélo et tes pièces, un emmanché collé ça fait de très mauvais fixe, tu risque d’avoir quelques surprises… et puis zut si tu veux faire une conversion prend au moins le temps de faire une recherche sur les pattes arrières idéales, les pattes de route ne sont pas vraiment adaptées.
    Tes roues pèsent le poids d’un âne mort alors oui pour sur tu vas en avoir de l’inertie avec ça.
    C’est un peu Halloween tous les jours !

  12. Je aurais mis un peu moins de orange mais je suis d accord avec Léon seulement dans le fond. Le prix ne change rien a cela…c est juste que avant de se lancer dans un pignon fixe, il faut se renseigner un peu plus. Sinon j adore la forme. Bravo encore

  13. Salut comment as tu fais pour peindre ton prénom sur le cadre ?

  14. léon roule en trotinette il est jalou!!!

    perso ton vélo est vraiment cool.
    oubliez pas la vie c’est la ride!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1