Un fixie Swobo Sanchez maison à moins de 8kg …

Article publié le 28 août 2012 par rubrique Galerie et 23440 visites depuis le 01/01/2015

Jean nous présente son fixie, un montage maison sur base de cadre Swobo Sanchez qui lui a procuré beaucoup de plaisir, pour preuve, il prépare déjà un deuxième pour cet hiver.

Comment t’es venue l’idée de te monter un fixie ?
Grâce à un collègue cycliste chevronné et votre sympathique, je me suis mis en tête en fin d’année dernière de construire mon propre pignon fixe. Je me suis donné deux objectifs principaux : que la bête fasse moins de 8 kg et un style plutôt moderne!

Ok, comment as tu commencé cette aventure ?
Je me suis mis à la recherche d’un cadre qui corresponde aux standards de fixation de la roue arrière, donc un cadre de piste. Le hasard a fait que j’ai trouvé un cadre Swobo Sanchez et sa fourche sur un site d’enchères. Le prix et le poids du cadre étaient corrects mais celui-ci avait vécu, les fixations de câbles de freins étaient à moitié arrachées et le cadre abimé. Premier travail, meulage du reste des fixations, ponçage, masticage et peinture.

Et pour ce qui est de sa peinture noire, c’est d’origine ?
Non, j’aime le noir, mais je veux un effet un peu granuleux. J’utilise donc pour la première couche une peinture assez épaisse et règle le pistolet pour qu’il « crache » un peu. Les couches suivantes sont passées avec un noir légèrement métallisé.

Il me semble que tu n’as pas gardé la fourche d’origine non plus ?
La fourche est plutôt jolie mais trop lourde. Je cherche donc une fourche carbone et je trouve une Look d’occasion en bon état. Le coté très brillant ne me plait pas, je la ponce donc pour lui donner un aspect mat, elle aussi.

Passons aux roues …
A ce stade, je veux un fixie bicolore noir et rouge. Sur les conseils de Guillaume, mon collègue, j’opte pour une roue flip flop sur base Shimano. Les roues sont noires, je les libère de leur stickers. Je commande un pignon de 16 dents fixe rouge et un de 18 en roue libre, des pneus Schwalbe rouges également.

Pour ce qui est du reste des pièces qu’as tu mis ?

Le pédalier sera un Sturmey Archer design et léger, associé à une chaine rouge et argent. Je garde toujours mon objectif de moins de 8 kg pour un cout raisonnable.
Selle Clarcks pour sa légèreté et tige de selle FSA pour les mêmes raisons de légèreté.
Cintre droit Truvativ, poignées Ritchey noir et rouges et potence Kona montées sur jeu de direction Cane Creek. Je l’ai gardé large pour plus de maniabilité, mais il se pourrait que je le raccourcisse sous peu.
Pédales Wellgo, pas de strap (désolé pour les puristes).
Pour finir, frein Campagnolo à l’avant après le premier essai route. Il s’avère que mon instinct de conservation est plus développé que je ne le pensais.

Bravo et merci de nous avoir fait partagé ton expérience.
Merci à Fixie-Singlespeed.com. La partie la plus compliquée fut la restauration du cadre. Le reste n’a été que de l’assemblage et de l’ajustage. En prenant bien mon temps, il a fallu 3 mois. Le climat ne poussant pas à le finir rapidement.
Ce fut un plaisir à chaque étape. Peut être un second cet hiver, plutôt vintage cette fois.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Responses

  1. J’adore!!!!

  2. sans strap le brakeless aurait juste été « stupide » ca n’a rien à voir avec l’instint de consevation

    sinon sympa comme montage, juste la largeur du cintre à laquelle je n’accroche pas

  3. Pas mal, ça sent « l’aéro -dynamite » ton fixie !
    La peinture classe avec l’effet métallisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1