La revanche des Alpes à pignon fixe au départ d’Evian

Article publié le 7 mai 2015 par rubrique News et 46050 visites depuis le 01/01/2015

Le samedi 27 juin 2015, Thierry Saint-Léger s’élancera à 7H00 de la station thermale d’Évian-les-Bains au guidon de son vélo à pignon fixe.

Cette année, Thierry Saint-Léger va tenter de prendre la revanche d’une « Traversée inachevée » des Alpes en juillet 2014 (2), c’est à dire en réussissant cette fois à poursuivre la route au-delà du 11ème col et à rejoindre Nice et sa célèbre Promenade, le lundi 29 juin 2015 vers 17H00, soit un temps estimé de 58 heures. Face à lui, il aura donc une nouvelle fois trois jours d’effort non-stop pour couvrir une traversée Nord-Sud des Alpes françaises de 676km (d’un dénivelé positif de 15 827 M et d’un dénivelé négatif de 16 194 M) passant par 17 des plus grands cols alpins parmi lesquels les mythiques cols de la Colombière, de la Madeleine, du Glandon, du Galibier, d’Izoard, de la Bonette, de Turini, de la Madone.

Imaginé et produit par CHILKOOT (3), ce voyage à pignon fixe du Léman à la Méditerranée n’est autre qu’un voyage de funambule sur le fil des Grandes Alpes, un voyage de forçat sur les traces des pionniers. Tout d’abord, sur celles du français Emile Georget, pionnier du Tour de France et premier cycliste à hisser son vélo à pignon fixe, en juillet 1911, sans mettre pied à terre – jusqu’au sommet du col du Galibier. Ensuite, sur celles de l’anglais Michael Cotty, pionnier des « Grandes Alpes » avec sa traversée non-stop entre Évian et Nice, réalisée en solitaire et avec assistance (Mavic) en 36 heures (sur un vélo de route équipé de 22 vitesses) les 5 et 6 août 2013.

Suite à la précieuse expérience acquise en juillet 2014, Thierry Saint-Léger évoluera cette année devant l’objectif de la caméra Red du réalisateur Eric Vidal (KARIBA Productions) au strict gré de son développement et de sa condition physique, toujours au contact de son véhicule d’assistance. Un véhicule d’assistance qui sera à nouveau de couleur jaune, prêté par la célèbre marque Mavic, également fournisseur cette année des chaussures, chaussettes, cuissards, maillots, vestes, gants et casque de Thierry Saint-Léger en complément des roues Mavic Cosmic Carbone 40 T spécialement assemblées par le Service Course de la marque jaune pour les contraintes du pignon fixe.

A 60 jours de ce second départ, Thierry Saint-Léger poursuit son travail de préparation physique et mentale. Pour preuve, il était encore engagé, la nuit dernière, dans un enchaînement d’ascensions nocturnes du très exigeant Mont Ventoux (par son versant Sud) et participera en solitaire les 16 et 17 mai prochain aux 24 Heures du Castellet (Circuit HTTT Paul Ricard) avec pour objectif d’y dépasser, les 600 km cumulés. Reste à souhaiter enfin, pour la fin juin 2015, des conditions météorologiques sèches et bien plus estivales que celles humides et automnales, les 12 et 13 juillet 2014 …

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1