Fixie Canelli, le superbe pistar urbain de Gaël

Article publié le 5 mai 2012 par rubrique Galerie et 46460 visites depuis le 01/01/2015

Il aura fallut une année de recherche afin de trouver et collecter toutes les pièces pour monter le fixie de ses rêves et quel superbe résultat !

Eh oui, un an de patience à chercher sur les sites de ventes aux enchères, de petites annonces et à faire le tour des bourses de vélos afin de récolter toute les pièces de ce superbe pignon fixe qui vient juste de sortir il y a quelques jours de son garage. Après avoir fait du VTT pendant longtemps, Gaël découvre le fixie en 2010 et il nous raconte comment lui est venue l’idée de monter le sien :

Je trouvais l’esprit de se monter un vélo à son idée assez fun, j’ai commencé à en voir de plus en plus et j’ai essayé de m’imaginer quel genre de montage pourrait me plaire.
Ce qui m’a fait franchir le pas, c’est le challenge de piloter ce genre de machine. En VTT on a un joli panel de vitesses, des gros freins et des suspensions, une débauche de moyens pour se permettre pas mal de choses et de super sensations ! Alors, pédaler en direct, en brakeless, avec un spad hyper nerveux, au milieu de la circulation, il fallait absolument que j’essaye de relever se challenge pour trouver d’autres sensations sur deux roues.
J’ai commencé à regarder à droite à gauche pour trouver un cadre piste qui me plaisait. Je voulais un cadre assez compact mais avec la mode, les prix des cadres d’occasion a flambé un max. J’ai fini par en trouver un sur LeBonCoin il y a un an. Je n’ai pas pût me le procurer immédiatement parce que le mec le vendait avec les périphériques qui ne me plaisait pas, et il avait des offres plus intéressantes que la mienne. Finalement, il ma rappelé quelques semaines plus tard pour me dire que le cadre nu lui restait sur les bras. Alors j’ai sauté sur l’occasion pour un peu plus de 200€.
Ensuite j’ai continué à chercher tranquillement des pièces à droite à gauche de temps en temps. Le plus difficile à trouver, ça a été la tige de selle. J’en voulais une « aéro », mais en diamètre 26.4 ça n’a pas été simple à trouver (merci au mode recherche automatique sur eBay ! ). C’est pareil pour trouver un cintre Clm pas trop cher, il a fallu se lever de bonne heure. J’ai abandonné le pédalier type piste pour un pédalier route monté en mono-plateau, beaucoup moins onéreux.
Et voilà, je me suis monté un vélo avec une géométrie compacte et agressive, assez simple mais qui en jette un peu quand même ! En tout cas je suis content du résultat. Après 30 minutes d’essais aujourd’hui, je suis conquis ! Ca fait les cuisseaux, surtout en descente ! Il y a du répondant sous les pédales (je suis monté en 46×16), mais il y a encore du boulot pour maîtriser la bête : mes premiers skids ont étés un peu hasardeux.
D’ailleurs, j’y retourne demain !

Encore bravo et merci à Gaël ne nous avoir fait partagé la réalisation de son pignon fixe, vous aussi, faites comme lui et écrivez nous.

Cadre : Canelli piste acier T.56, repeint en bleu titanium mat
Roues : H+Son Formation Face argent, rayonnage radial à l’avant
Moyeux : BLB Track
Pneus : Deli Tire 700×23 blancs
Tige de selle : Shimano Ultegra / 600
Selle : Italia XR gel flow blanche
Jeu de direction : Primax
Potence : Philippe Atax
Cintre : Nitto RB021
Guidoline : Tressorex blanche
Pédalier : Stronglight 107 monté en mono-plateau
Boitier de pédalier : Campagnolo véloce
Pédales : Spécialités TA Alloy 3690
Cale-pieds et sangles : Christophe
Pignon, chaine : Miche pista

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 Responses

  1. Magnifique fixie !

    +++

  2. Très très belle réalisation ! Bravo

  3. Très beau montage ! J’aime le bleu mat et la finition soignée 😉

    J’ai également un Canelli monté en singlespeed (à la base c’est un cadre route et non un piste) : http://www.myfixedgear.net/canelli-monochrome-conversion

  4. Tu as fais faire ta peinture ?

  5. Oui je l’ai fait faire par une boîte spécialisée dans le traitement de surface et la métallisation. C’est une peinture époxy : au moins je suis sûr de la qualité. Et les reflets à la lumière su soleil sont sympas aussi.

  6. Ok, merci 🙂

  7. Il est vraiment magnifique !! Pareil, j’adore la couleur du cadre !! Tu en as eu pour environ combien pour faire repeindre le cadre ?

  8. Faut compter une centaine d’euros pour le sablage et la peinture. Faire une pièce à l’unité ça coûte cher. En revanche, si tu vas dans une boîte qui fait ce genre de peinture et que tu souhaites faire une couleur identique à celle d’une grosse série de pièces qu’elle à en commande, y a moyen de s’en sortir pour beaucoup moins cher.

  9. Je découvre ton fixie un an après qu’il ait été réalisé … Je le trouve très beau
    J’adore moi aussi la couleur bleu mat
    Peux-tu me donner des précisions sur le type de peinture utilisée, référence éventuelle ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1