Vieux Peugeot PH501 Le Ventoux devenu un fixie urbain

Article publié le 13 novembre 2014 par rubrique Galerie, Velo du mois et 45060 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous vient de Reims et il nous présente sa conversion d’un vélo de course Peugeot en pignon fixe urbain.

Bonjour Rodolphe, peux-tu te présenter aux internautes ?
Bonjour à tous, j’habite à Reims, et j’aime beaucoup bricoler avec mon père. Ayant fait un premier vélo au look vintage, j’ai vite eu envie de me lancer dans un projet plus personnel, d’où l’envie de faire un fixie complètement différent. J’ai acheté ce vélo dans un mauvais état sur LeBonCoin, dans un village à côté de chez moi. Il a dû traîner sous la crasse pendant une bonne dizaine d’année à mon avis, et c’était un vrai plaisir que de lui rendre une deuxième jeunesse.

Quel type de vélo voulais-tu ?
J’ai avant tout cherché la modernité et l’originalité, mais avec avant tout de la sobriété. Pour le montage, je ne voulais pas vraiment casser la tirelire et un fixie neuf ne m’intéressait pas du tout. J’avais davantage envie de faire un pignon fixe avec mon père, de À à Z.

Tu as eu des galères de montage ? ?
Oui comme souvent, j’ai décapé le cadre de manière thermique, ce qui m’a valu une belle brûlure. Pour avoir un beau rendu au niveau de la peinture, il a vraiment fallu être minutieux, mais ça se fait bien si on ne se presse pas. Par contre, gros soucis pour l’alignement du pédalier et du pignon fixe, n’ayant pas réussis à démonter le boîtier de pédalier, et vu qu’il était encore fonctionnel, on a bricolé un système où l’on rapproche le pédalier du cadre avec des entretoises pour aligner tout ça, d’où la présence d’un protège chaîne qui peut gâcher un peu l’esthétisme. Pour le moment ça tiens nickel, mais on verra au fur et à mesure des kilomètres

Tu es satisfait du résultat ?
Oui, je l’utilise dès que je peux pour me déplacer, ou me faire de plus grosses sessions à l’occasion avec quelques potes.

Merci Rodolphe, et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 Responses

  1. Bien tendance ce gris et les couleurs en général.
    Chouette boulot !
    Un tout petit bémol sur les supports de garde boue que tu aurais pû supprimer pour rendre le montage plus homogène.

  2. Très belle réalisation

  3. Bien joué, il claque! Les sensations changent drastiquement avec les roues à bâtons ou bien? Elle sont pas trop lourdes celles-là vu qu’elles sont pas en carbone??

  4. salut

    te casse pas la tete,fais le parapluie sur ta jante et ton alignement ne sera pas un bléme.!!!

  5. Une HORREUR !!!!!! 🙁
    Surtout la baton a l’arriere, la peinture degeulasse et la guido mike giant.

  6. Chacun ses goûts
    mais bon….un vélo vintage ça a aussi son charme
    Le fixie ce n’est jamais qu’un vélo sans la technique tel qu’on en fabriquait en 1920….

  7. Il est pas si mal selon moi, juste cette jante à bâton… Déjà une jante de ce type à l’arrière ça n’a aucune utilité technique et en plus celle-ci fait cheap. Une Jante profilée noire comme celle que tu as à l’avant et il sera top et avec un pédalage un poil plus réactif.

    Bon ride

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1