Le petit nom de ce pignon fixe est Jipee, en hommage au grand père de Louis qui nous présente la conversion de ce vélo de course.

Bonjour Louis, comment commence l’histoire de ton vélo.
Ce vélo a été acheté par mon grand-père en 1977, il dormait dans son garage depuis des années. Après être tombé dessus, l’idée de lui donner une seconde jeunesse ne m’a plus quitté. Je l’ai donc embarqué dans le coffre de ma voiture au départ de Bretagne et direction Paris où un coup de jeune l’attendait.

Qu’as tu fais comme modifications ?
Après des heures à le poncer entièrement à la main et en prenant soin des chromes, j’ai laissé à mon frère le soin de passer un coup de bombe et d’effectuer le pochoir Jipee, le surnom donné au vélo en hommage à notre père.

Et pour le montage des différentes pièces ?
La phase de remontage a débuté avec deux objectifs : réutiliser le maximum de pièces d’origines et préserver l’esprit vintage du vélo. Avec de la patience et de la volonté, la potence, le pédalier, les pédales, les mâchoires de freins se sont mis à briller. J’ai également recouvert la selle de cuir en prenant le soin de dessiner un motif et d’effectuer quelques points de couture pour le côté rétro. J’ai acheté quelques pièces à droite et à gauche plus tard, le vieux vélo de mon grand-père était près à ressortir.

Tu es satisfait du résultat ?
Les beaux jours arrivant, je n’attends plus que d’aller rouler avec. En me baladant sur internet et surtout sur fixie-singlespeed, j’ai fait le plein d’idées et je suis sur le point de récidiver et d’attaquer mon second fixie !

Merci Louis et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici