Une épave est devenue un fixie hardcore rouge et blanc !

Article publié le 6 juin 2013 par rubrique Galerie et 71860 visites depuis le 01/01/2015

A la base c’était un vieux vélo de course qui trainait et prenait la poussière dans une étable, Sylvain notre internaute en a fait un pignon fixe !

Bonjour Sylvain, comme base de vélo tu n’as pas pris le plus simple !
En effet, c’est un vieux vélo qui était en triste état dans une étable de la ferme de mes grands-parents.

Pourquoi le sauver et te mettre à le bricoler ?
Après la venue d’un ami français, qui m’a initié et énormément alléché au concept fixie, j’ai complètement adhéré. Vu que je suis enseignant et que je suis en congé, j’ai eu le temps de le retaper.

Tu connais les origines de ce vélo ?
C’est un cadre sans nom, sans marque apparente, équipé à la base d’un dérailleur et d’un cintre ultra rouillé. Il avait également des freins Weinmann (à peine lisible), une superbe selle « Royale » (hum hum) et de jolis câbles pourris.

Quel travail !
Première étape : j’ai tout démonté et lavé pièce par pièce (ce qui était dans un état encore potable).
Deuxième étape : ponçage du cadre, de la fourche et des autres éléments au papier de verre à fins grains.
Troisième étape : quelques couches d’apprêt pour peinture sur les pièces à repeindre.
Quatrième étape : la peinture de la fourche en noir. Ensuite, une partie du cadre en blanc et une fois la partie blanche séchée, je me suis attaqué aux pattes arrières en noir également. Le jour où je voulais poser le vernis sur le cadre, j’ai eu une envie d’ajouter une touche personnelle, j’ai beaucoup hésité avant de le faire mais je l’ai quand même fait. J’ai ajouté quelques éclaboussures noires et rouges sur la partie blanche du cadre et blanches et rouges sur la partie noire du cadre. Ce fût assez amusant et tout compte fait, je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce choix.
Cinquième étape : quelques couches de vernis pour protéger la peinture.
Sixième étape: le montage des pièces. Un vrai plaisir de tout monter, un peu décevant d’abîmer certaines peintures en serrant les pièces à la clé mais c’est nécessaire et ça ajoute aussi une certaine touche.

Tu as acheté de nouvelles pièces ?
Mon but était, comme beaucoup ici, de faire du neuf avec du vieux et je m’en sors plutôt bien car je n’ai acheté que les deux roues, la guidoline et la chaîne (chez Décathlon). Le reste étant des matériaux récupérés par-ci par-là (selle, pédales, cintre).

Et sur la route ça donne quoi ?
Ah le test ! Une sensation énorme ! On glisse sur la route, sans aucun bruit. J’ai un pignon de 20 dents à l’arrière et un plateau de 42 dents car j’ai quelques côtes par chez moi mais pour l’instant ça passe à merveille. Je me suis beaucoup amusé à rédiger cet article et à donner une seconde vie à ce vélo et je pense que je vais recommencer d’ici peu. Il y a la fête du vélo le week-end prochain, tout près de chez moi, avec une grande brocante de vieux vélos. Je compte bien y faire quelques achats de futurs fixies.

Merci Sylvain et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

16 Responses

  1. Salut , belle réalisation la base n’avait pas un fort potentiel !!!
    Je te suggère de supprimé le grand plateau, ça fera plus single.

    A+

  2. 42×20 !!! ca doit etre bien chiant dans les descentes , ici nous avons que des cotes et descentes nous somme en 42×16 voire 42×15 .
    Sinon couleur sympa et oui vire le grand plateau ou le petit tu te trouvera avec un bon ratio avec le grand si c’est un 52 .

  3. Beau résultat mais je conseille vivement de mettre de vrai cale pieds ( avec sangles ) étant donné qu’il n’y a aucun frein .Et un JDD on le peint pas ! comme le potence d’ailleurs .

  4. Beau taf, avec du courage quand on regarde l’épave.
    Et oui ! supprime le grand plateau, et fais passer le petit a sa place.

  5. beau travail mais trop de couleurs à mon gout. tu aurais du laisser la potence, tige de selle dans leur couleur d’origine, et mettre une guidoline noire parce que là c’est un peu too much, surtout sur un vieux vélo
    sinon c’est très propre

  6. B’jour, je me demandais quel type de peinture tu avais utilisé pour avoir un rendu aussi sympas.

  7. Merci pour vos conseils, malheureusement, le pédalier est soudé au grand plateau (52T) donc je ne peux supprimer que le petit (ou en acheter un autre). J’avais essayé plusieurs braquets et les descentes/plats sont clairement plus amusants, cependant pour les côtes faut que je les fasse à pieds… Je voulais au départ m’acheter des cales pieds avec sangles puis j’ai retrouvé des grosses pédales encores emballées et vu que mon budget était assez limité, j’ai mis ce que j’ai trouvé. Par contre j’ai ajouté un frein avant, on le voit sur la 1ère et 4e photo. A savoir aussi que les défauts de serrage dans la peinture ont été corrigés.

  8. Bonjour, de la simple couleur en bombe de marque MOTIP si mes souvenirs sont bons…

  9. Et pour les éclaboussures, j’ai aspergé un pinceau à rechampir avec mes bombes et j’ai agité d’un coup sec vers le cadre, tout simplement.

  10. D’accord avec toi pour la potence et la tige de selle. Mais il faut savoir qu’après un gros nettoyage je ne suis pas arrivé à les récupérer dans un état « potable ». La potence restait terne et certaines taches de rouille incrustée ne partaient pas. La tige de selle était très griffée et pliée à plusieurs endroits. Je comptais investir dans une nouvelle mais les marchands, avec leur fameux pied à coulisse, ne sont pas arrivés à trouver la circonférence de celle-ci. Je me suis donc résolu à repeindre ces deux pièces. Cependant, étant débutant dans le domaine, j’apprécie la remarque afin de m’améliorer.

  11. Donc si je comprends bien ton pédalier est celui d’origine que tu aurais repeint ?

    Si c’est le cas, le résultat est super propre. Tu as utilisé un vernis brillant MOTIP également ?

    Je suis en plein dans la phase peinture de la conversion de mon vieux vélo de route en single, et je suis preneur de conseils..!

  12. Oui c’est bien ça, de l’apprêt, de la peinture noire et une couche de vernis. Bon travail dans ta conversion !

  13. Bonjour Sylvain,
    Je voulais savoir si la peinture que tu as posée sur le pédalier tiens après quelque sortie ou si elle s’écaille au niveau de passage de la chaîne ?
    Et, contrairement aux autres membres, je trouve qu’avoir gardé le grand plateau est un vrai plus pour ce vélo, et je vais faire la même chose sur le mien !
    Très beau vélo, félicitation !

  14. Sinon, tu peux scier les dents du grand plateau, cela te fera un excellent et esthétique protège plateau.
    Pour le braquet 42*20 me semble aussi abominable dans les descentes.. perso je suis en 42*17, c’est juste bon pour les côtes, 1 peu limite pour les descentes, et crois moi du vallonnée chez moi il y en a ^^.
    Une vieille drouille de randonneuse en 2 plateaux ? Je ne savais pas. Il n’est pas « si vieux » vu qu’il n’y a pas de raccords sur le tube de direction. Bref Fixé une randonneuse, c’est pas top, mais bon..tu te fais plaisir et c’est l’important
    Comme quoi ne pas scier les guides câbles et autres n’entachent rien à l’esthétique du vélo, bravo.
    Bon Ride

  15. Une merveille, j’adore le look. J’aimerais savoir de quelle marque et quelle modèle est ton leviers de frein avant?

  16. Salut Sylvain, j’aurais voulu savoir quelle marque d’apprêt tu utilises ?
    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J’écris et publie presque tous les jours des articles afin d’offrir aux internautes un maximum d’informations sur ces sujets.

UA-23922483-1