Un fixie ou pignon fixe est un vélo dont le pignon de la roue arrière, ordinairement monté en roue libre, est monté sans roue libre, c’est-à-dire que la roue arrière est solidaire au pignon.

Pour vous la faire courte, quand vous pédalez en avant ou en arrière, votre roue tourne dans le sens de pédalage.

Ce qui est surprenant quand on roule avec un pignon fixe, c’est d’avoir ses jambes entrainées quand on veut freiner. Un vrais fixie n’a pas de frein, il faut donc bloquer les jambes pour s’arrêter.

L’origine du pignon fixe vient des coureurs cyclistes pistards, il est aussi utilisé par les cyclistes de courses pour l’entrainement d’hiver.

Vélo de course sur piste

Le pignon fixe est aussi utilisé par beaucoup de coursiers. En effet son utilisation a explosé dans les villes américaines et en Europe au début des années 2000. Petite anecdote, les coursiers en avaient mare de se faire voler les pièces quand ils garaient leurs vélos dans les rues ou de se les faire abimer. Pour plus avoir ce problème ils ont décidé de minimiser leurs vélos pour ne plus avoir ces soucis et donc de se mettre au fixie.

Coursier jamponais

Enfin dans le polo à vélo, on utilise aussi les fixies à guidon plat. Du fait de son pignon fixe, le joueur peut faire du sur place, dribbler et jouer la balle avec ses roues.

Polo vélo