Conversion d’un Vélo de course Lejeune en singlespeed

Article publié le 5 juin 2014 par rubrique Galerie, Velo du mois et 147100 visites depuis le 01/01/2015

Notre internaute du jour nous fait partager sa transformation d’un vélo de course 10 vitesses Lejeune en un singlespeed urbain.

Bonjour Aurélien, où as-tu trouvé ce vélo ?
Ce vélo est très sentimental pour moi, car il a appartenu à mon père. Quand je l’ai récupéré, il était dans un état moyen mais il roulait bien. C’était un Lejeune de 10 vitesses des années 70, avec un dérailleur Simplex. Mon père l’adorait et il avait monté un guidon de VTT vintage dessus, qu’il avait scié pour le rendre plus étroit, ainsi que la pose des pneus en 700×35.

Pourquoi le transformer en singlespeed ?
J’ai roulé presque un an avec, jusqu’au jour où je l’ai retrouvé abimé suite à un accident de stationnement (Si si !). La roue arrière avait pris et la pédale gauche était tordue, mais heureusement le cadre n’avait rien ! Puis j’ai trouvé chez Go Sport un singlespeed Chok à bon prix. Donc j’ai laissé de côté mon Lejeune quelques temps, jusqu’au jour où je me suis fait voler le Chok dans la cour de l’immeuble. Comme j’adorais les sensations et la simplicité du singlespeed, je me suis dit qu’il était temps de me lancer dans la conversion du Lejeune.

Très bien, qu’as-tu fait comme modifications ?
Ne connaissant pas grand-chose sur les vélos, cela a été un peu dur au début. Je savais juste que je voulais garder un maximum de pièces d’origine, afin de conserver son côté authentique. Et c’est là que les choses sérieuses ont commencé. J’ai découvert qu’il y avait des standards spécifiques, pas Français, Italien, Suisse, BSC, etc. Une galère en tant que néophyte ! Mais grâce à internet et à quelques sites, tout s’est mis en place rapidement.
J’ai donc cherché des pièces d’occasions aux standards Français et ne voulais que du Made In France de l’époque. Il ne me fallait pas grand-chose alors je me suis principalement tourné vers eBay et j’ai vite trouvé mon bonheur, pédales, cintre, potence, leviers de frein, selle, et les roues. Pour les grips, je me suis inspiré de Gropes car j’adorais l’effet que donnaient les lacets, et surtout qu’on ne voyait pas ça partout. Mais c’est 100% Home made. J’ai trouvé une pièce de cuir sur eBay que j’ai découpé puis percé, et les lacets viennent d’une mercerie à côté de chez moi. La peinture « rouge pourpre » a été faite par un carrossier. Coté braquet j’ai choisi de conserver le plateau en 52 et mis une roue libre de 18 acheté avec les roues. Ce qui donne un ratio de 2,89 qui est parfait pour moi.

Es-tu satisfait du résultat ?
J’ai mis quelques mois pour le terminer, pris mon temps à tout nettoyé. Le montage n’a pas posé de soucis particulier, c’était juste un bonheur de voir les pièces se greffer une à une. Mon parcours quotidien est assez plat et cela me permet d’aller vite sans trop mouliner. Bref je suis heureux avec mon vélo.

Merci Aurélien et vous aussi partagez votre vélo avec nous. N’oubliez pas non plus, qu’il existe quelques lois afin que votre vélo soit autorisé à circuler, elles sont disponible ici

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

8 Responses

  1. Salut Aurélien,
    J’aurais aimé savoir l’épaisseur du cuir que t’as acheté, je serais tenté de m’en faire aussi.
    Merci! 🙂

  2. J’adore! Couleur sympa et guidoline + selle cuir… La classe.
    Du beau boulot…

  3. la guidoline est super bien mise!!!
    Bravo belle réalisation

  4. Superbe réalisation, j’adore la 1° photo.
    Le choix de la couleur du cadre avec le cuir marron est bien vu !
    Tes 2 leviers de frein sont bien sympas aussi, compacts et chromés.
    Comme quoi, il suffit de quelques idées pour sublimer toutes les pièces d’origine d’un vieux course 😉

  5. Super la guidoline ! Pourrais tu donner plus d’infos ? Epaisseur du cuir, points d’attention, etc.

    Merci 🙂

  6. Merci a tous pour vos messages, ça fait plaisir !

    @pollastre: l’épaisseur du cuir est d’environ 2mm, c’est un cuir de vachette traité Nappa. A la base fait pour la sellerie, gainerie ou l’ameublement. Et vraiment c’est top car depuis les photos j’ai pris plusieurs fois la pluie, et le cuir n’a pas bougé. J’ai trouvé ça chez le marchand lederversand sur eBay. Y’a beaucoup de choix. Pour la pose, ça prend du temps de tout lacer, surtout que le cuir se détend donc c’est a refaire au bout d’un mois. Et, petit détail, mets du double face a l’intérieur pour bien le fixer, ça t’aidera pour la pose.

    @Fishbone2k: oui je suis très content des leviers, assez rudimentaires en soi mais légers et efficaces. Et surtout pas chers !

  7. Bonjour, voulant réaliser le même travail sur mon vieux motobécane de 40 ans, je voulais savoir si je pouvais conserver mes jantes montées avec des boyaux pour monter des pneus, et si oui, quel type de pneus ?

    Merci

  8. Malheureusement tu ne peux pas monter des pneus sur des jantes à boyaux…rachète donc des boyaux Vittoria si tu veux garder tes jantes.. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-23922483-1